À cause du Covid-19, 60% des entreprises au Cameroun butent désormais sur la réticence des partenaires financiers

 
L’accès aux financements est devenu encore plus difficile au Cameroun, depuis le déclenchement de la
pandémie du Coronavirus dans le pays, à partir du 6 mars 2020. Dans une enquête que viennent de révéler les autorités publiques, 60% des entreprises installées dans le pays notent une réticence des partenaires financiers à accompagner le développement de leurs activités.
Le rapport de l’enquête réalisée avec le concours de l’Institut national de la statistique (INS) et le système des Nations unies révèle, par ailleurs, que 42,9% des 770 chefs entreprises interrogés affirment avoir essuyé un refus de financement des banques depuis le début de la pandémie au Cameroun.
Cette réalité grippe d’autant plus l’économie nationale que, souligne la même enquête, 90% des chefs d’entreprises sondés déclarent manquer de ressources financières propres, en raison de la chute de ventes de leurs produits.
« Le secteur informel est également affecté et certains acteurs (45%) éprouvent déjà des difficultés à pouvoir se financer auprès des tontines et autres associations », souligne la même enquête.
BRM   
Par Investir au Cameroun