Allemagne: 130 milliards d'euros pour relancer l'économie

Les partis de la coalition se sont accordés sur un plan de relance de 130 milliards d’euros pour les
années 2020 et 2021. Au programme : baisse de la TVA, transferts de dettes des communes vers l'État fédéral ou encore allocation pour les familles. Sur ces 130 milliards d’euros, 120 seront portés par l’État fédéral.
Il s'agit de « créer une reprise qui rende notre pays meilleur, plus durable, plus respectueux du climat, plus humain », a plaidé jeudi le ministre de l'Economie Peter Altmaier, vantant le « plus grand programme économique jamais réalisé » par la République fédérale.
Ce stimulus « important, audacieux mais coûteux », selon le Spiegel, devrait permettre de « sortir de la crise en beauté », assure le quotidien Süddeutsche Zeitung, à l'unisson de la plupart des experts.
« Le champion de l'austérité est devenu dépensier », ce qui « aurait été inimaginable il y a quelques mois » relève par exemple Carsten Brzeski, économiste de la banque ING.
Une partie pour les ménages et les entreprises... 
Le plan comporte deux parties. L’une, dotée de 80 milliards d’euros, est à destination immédiate des ménages, et plus particulièrement des petites et moyennes entreprises. Vingt milliards vont servir à financer une baisse générale des taux de TVA pour les six mois à venir.
Les entreprises vont bénéficier d’allègement fiscaux durant ces deux années. Pour les ménages, 11 milliards vont permettre de réduire les taxes sur les énergies renouvelables, afin de baisser le prix de l’électricité. Le plan prévoit également une allocation de 300 euros par enfant pour les familles.
... une autre pour l'économie verte et l'innovation
L’autre partie, dotée de 50 milliards d’euros, doit accompagner l’économie nationale, notamment dans son verdissement et permettre d'accélérer les investissements pour la recherche et l’innovation. Face au défi climatique, l'Allemagne veut investir 7 milliards d'euros dans le développement de l'hydrogène et dépenser 2 milliards d'euros supplémentaires jusqu'en 2021 pour la rénovation énergétique des bâtiments.
Le plan de relance prévoit de soutenir le secteur automobile gravement sinistré. Les membres de la coalition ont retoqué des aides pour l’achat de voitures à essence ou diesel à faible émissions, au profit de l’achat d’un véhicule électrique en doublant la prime qui passe de 3 000 à 6 000 euros.
Soutien au déploiement de la 5G
Le plan fait également la part belle au numérique, avec un investissement de 2 milliards d'euros supplémentaires dans l'intelligence artificielle d'ici 2025 et le déblocage de 5 milliards d'euros pour déployer « plus rapidement » la 5G sur l'ensemble du territoire allemand.
Le système de santé publique, bénéficiera aussi du programme, avec près de 7 milliards d'euros.
Ce plan de train de mesures vient en complément du plan précédent de 1 000 milliards d’euros instauré en mars, au plus fort de la crise sanitaire. Il prévoyait des aides aux entreprises et des milliards d’euros de prêts garantis.
Par RFI