Burundi: Vacance: la Cour constitutionnelle rejette la demande de désignation d'un président par intérim après le décès de Pierre Nkurunziza

Pierre Nkurunziza, le 16 mai 2020. 
Burundi: Vacance: la Cour constitutionnelle rejette la demande de désignation d'un président par
intérim après le décès de Pierre Nkurunziza
Les manoeuvres politico-juridiques vont bon train après le décès de Président Pierre Nkurunziza. Saisi par les deux vice-présidents pour constater la vacance de la présidence de la République et ouvrir l'intérim - qui devrait échoir au président de l'assemblée nationale - la Cour constitutionnelle a estimée qu'elle n'est pas nécessaire dès l'instant où le décès du président en fonction est survenue alors qu'avait été élu un nouveau président de la République. En conséquence, elle ordonne que soit tout simplement accélérée la cérémonie de prestation de serment du nouveau président élu, le général Ndayishime.
On espère que seulement que dans ce pays où les questions de dévolution du pouvoir ont souvent été réglées à la baïonnette, un groupe politique ou militaire ne comprendra pas autrement la situation non constitutionnellement traitée de l'ouverture de la vacance pendant la période suivant l'élection d'un nouveau président mais avant la fin du mandat du président sortant.
#AGA
L’image contient peut-être : texte
L’image contient peut-être : texte
L’image contient peut-être : texte