Ce danger menace toute l'humanité suite au Covid-19, averti le Conseil de l'Europe


La vulnérabilité des sociétés modernes face aux virus mise en évidence par la pandémie de Covid-19
a démontré leur potentiel redoutable, faisant peser la menace d’une utilisation des armes biologiques par des extrémistes, alerte le comité du Conseil de l’Europe de lutte contre le terrorisme.
La crise liée au coronavirus pourrait être suivie par une épidémie provoquée intentionnellement par des terroristes à partir d’un virus ou d’un autre agent pathogène, supposent des experts du comité du Conseil de l’Europe de lutte contre le terrorisme (CDCT).
«La pandémie de Covid-19 a montré à quel point les sociétés modernes sont vulnérables aux infections virales et leur potentiel redoutable», indique un document du CDCT obtenu par le groupe de média allemand Funke Mediengruppe.

La leçon de la pandémie

Il avance qu’il n'y a aucune raison de croire que les groupes terroristes oublieront cette leçon de la pandémie.

L'utilisation délibérée d'un agent pathogène ou d'un autre agent biologique par des terroristes «peut s'avérer extrêmement efficace», préviennent des experts en sécurité des États membres du Conseil de l'Europe.

Avertissement d’Antonio Guterres

Le Westdeutsche Allgemeine Zeitung, qui fait partie du Funke Mediengruppe, souligne que l’avertissement du CDCT n’est pas le premier. Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a classé la menace émanant des bioterroristes parmi les huit qui défient la stabilité internationale.
«Les faiblesses et la mauvaise préparation révélées par la pandémie de coronavirus donnent une idée de ce à quoi pourrait ressembler une attaque bioterroriste», note-t-il.
Les experts du Conseil de l'Europe appellent à une réponse renforcée et coordonnée des États européens à cette menace. Ce qu'il faut, c'est une coopération internationale qui mobilise des ressources humaines et matérielles, un système de surveillance commun qui puisse détecter les cas suspects et des exercices pratiques pour lutter contre les attaques biologiques.
Par sputnik