Chine : le festival de la viande de chien ouvre ses portes

Le festival de la viande de chien vient de s'ouvrir à Yulin, en Chine. L'évènement, qui attire chaque
année des milliers de personnes, doit durer dix jours.
Régulièrement épinglé par les assosciations de défense des animaux, le festival pourrait toutefois vivre sa dernière édition. Le ministère de l'Agriculture a en effet publié en avril dernier une liste actualisée des animaux comestibles, où les chiens, ainsi que les chats, ne figurent plus. Auparavant, Shenzhen était devenue la première ville du continent à proscrire cette pratique via une loi entrée en vigueur le 1er mai 2020.
En février dernier le commerce et de la consommation d'animaux sauvages, suspectés d'être à l'origine de la propagation du nouveau coronavirus, avait également été interdit.
«J'espère que Yulin va changer, non seulement pour le bien des animaux, mais aussi pour la santé et la sécurité de ses habitants», a confié Peter Li, membre d'un groupe de défense des droits des animaux, cité par le South China Morning Post.
Les conditions d'élevage des chiens vendus lors du festival, ainsi que la manière dont ils sont tués - ils sont bouillis vivants afin de conserver le goût de la viande - avaient choqué l'opinion publique ces dernières années.
Par CNEWS