Kim Jong-un apparait tout sourire... en respectant la distanciation sociale

Officiellement, la Corée du Nord n’a pas été atteinte par le coronavirus. Ce qui n’empêche pas le dictateur nord-coréen de respecter scrupuleusement les règles de distanciation sociale.

Il avait agité tous les fantasmes. Le 15 avril dernier, Kim Jong-un était absent d’une cérémonie pourtant incontournable dans la vie de son petit pays, confiné depuis 1948 et l’instauration d’un régime totalitaire. Cette mystérieuse absence lors du Jour du Soleil, correspondant à la date de naissance de Kim Il-sung (grand-père de Kim Jong-un et fondateur du régime), avait été abondamment commentée, des rumeurs de mort du dictateur faisant même jour. Mais Kim Jong-un a fini par réapparaître, tandis que son pays clamait toujours ne connaitre aucun cas de Covid-19 sur son territoire.

La vie dans une bulle

Si cette ligne officielle semble contredite par des informations venues de l’intérieur, elle n’empêche en tous les cas pas le dictateur nord-coréen de prendre ses précautions. En surpoids, à la santé fragile et notoirement paranoïaque, Kim Jong-un a logiquement décidé de se tenir à bonnes distances de ses semblables. Quand bien même il s’agirait de ses plus proches collaborateurs : lors d’une réunion au sommet du Bureau politique du Comité central du Parti des travailleurs de Corée, on peut voir que les chaises voisines du poste de l’héritier ont été retirées, créant une sorte de bulle sanitaire autour de sa personne.
Qu’on se le dise, Kim Jong-un va bien. Ce qui n’est pas forcément le cas de ses administrés.
Par Yahoo Actualités