Melania et Donald Trump : révélations sur leur contrat de mariage renégocié

Melania et Donald Trump : révélations sur leur contrat de mariage renégocié

Melania Trump, en ne prenant qu'à de rares occasions la parole, entretient le mystère autour de sa personne. Dans l'intimité, la First Lady saurait pourtant jouer des coudes quand les circonstances l'exigent. D'après la journaliste Mary Jordan, elle n'aurait d'ailleurs pas peur de taper du poing sur la table pour obtenir ce qu'elle veut… comme la révision de son contrat de mariage.

On l'a dit malheureuse en ménage et malmenée par son époux. Un portrait qui ne serait en réalité pas du tout fidèle à Melania Trump, dont les traits correspondraient davantage à ceux d'une redoutable femme d'affaires qu'à ceux d'une victime. Pour les besoins de son ouvrage The Art of Her Deal : The Untold Story of Melania Trump, la journaliste Mary Jordan s'est penchée sur la personnalité ambiguë de la First Lady. Dans les colonnes du Washington Post, elle décrit comment cette femme, passée maître dans l'art de la négociation, a obtenu de Donald Trump la révision de son contrat de mariage. 
Un véritable tour de force pour lequel Melania Trump n'aurait pas hésité faire chanter le président américain. Suite aux révélations sur les infidélités de son époux pendant la campagne présidentielle, la Première dame avait dans un premier temps refusé d'emménager à la Maison Blanche. Prétextant ne pas vouloir changer son fils Barron d'établissement scolaire en cours d'année, elle aurait en réalité fait pression sur Donald Trump "pour modifier l'arrangement financier" prévu en cas de divorce.
  
© Fournis par Gala
EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE

Une affaire rondement menée

Quand ils se rencontrent en 1998, Donald Trump a déjà connu deux divorces. Inquiet pour sa fortune, il pose alors très vite ses conditions. Il acceptera de l'épouser si, et uniquement si, elle signe un contrat de mariage. Une clause que Melania accepte alors… pour un temps du moins.
Devenue Première dame, elle sait qu'elle peut désormais obtenir plus du milliardaire, notamment en ce qui concerne leur fils, Barron. Soucieuse que son enfant ne soit écarté de l'entreprise familiale en cas de divorce, Melania a fait promettre au président noir sur blanc qu'il serait traité d'égal à égal avec ses trois aînés. Une demande à laquelle le président, désireux d'apaiser les tensions, finira par accéder.