Mort de George Floyd : L’Algérie prête à accueillir les Afro-Américains opprimés à Tindouf

La mort de George Floyd ne cesse de faire trembler les États-Unis. L’Afro-Américain a été asphyxié
par un policier lors de son arrestation à Minneapolis, dans le Minnesota. La scène qui a été filmée a suscité l’indignation dans le monde entier. Quelques pays ont même dénoncé le crime et ont pointé du doigt un racisme d’État à l’image du gouvernement Tebboune qui a invité tous les opprimés de l’Amérique à demander refuge en Algérie.
Conformément à son statut de la Mecque des Révolutionnaires, du pays qui s’engage pour les causes justes, la République algérienne démocratique et populaire, consciente de son rôle de la force régionale novembriste badissiste, invite tous les Afro-Américains, victimes du racisme de la police américaine, à s’abriter chez leurs amis et frères algériens.
Le communiqué publié ce matin par le palais d’El Mouradia précise que l’Algérie défendra bec et ongles le droit du peuple afro-américain à l’autodétermination et à l’indépendance et qu’elle est prête à accueillir tous les opprimés des États-Unis aux camps de Lahmada à Tindouf.
«S’il y a une chose que déteste l’Algérie, c’est bel et bien l’injustice, et ce peuple afro-américain frère en était victime. Nous soutiendrons la famille Floyd et nous combattrons aux côtés des hommes noirs jusqu’à ce que la justice soit rendue» a confié à l’APS un responsable du FLN qui a préféré garder l’anonymat.
Il est à noter que le pays du million et demi de martyrs soutient tous les peuples opprimés du monde sauf le sien. Il y a un an, jour pour jour, l’Algérie a défendu les populations de Westeros et de Winterfell contre les assauts des marcheurs blancs et de l’armée des morts. La dague que Arya Stark a planté dans la poitrine du Roi de la nuit est fabriquée en acier valyrien provenant des mines d’Amesmessa situées dans la wilaya de Tamanrasset.