Où partir en vacances en Europe? L'Union européenne lance un site pour aider les touristes

Cette quatorzaine, qui sera réexaminée par le gouvernement britannique toutes les trois semaines, concerne toutes les arrivées par terre, mer et air, que les voyageurs résident ou pas au Royaume-Uni 
La Commission européenne a lancé lundi un site internet et une application pour accompagner les
touristes européens en vacances dans l'un des pays membres.
Puis-je entrer dans ce pays? Une quarantaine est-elle obligatoire? Les restaurants, les musées sont-ils ouverts? La Commission européenne a lancé lundi un site internet, "Re-open EU" et une application pour aider les Européens qui souhaitent passer leurs vacances dans d'autres pays de l'Union européenne.

Disponible en 24 langues

Alors que de nombreux pays européens ont levé lundi les restrictions mises en place aux frontières pour lutter contre la pandémie de coronavirus, cet outil, "Re-open EU", mis à jour régulièrement et disponible en 24 langues, permet de connaître les conditions de voyage et de séjour dans les 27 pays de l'UE.
    
Sur le site, l'utilisateur peut accéder à des informations générales sur la situation épidémiologique du pays concerné, la possibilité d'y circuler librement, d'y entrer en voiture/moto/camping car, l'obligation ou non d'être soumis à une quarantaine, de disposer d'un certificat médical...

Masque, application de traçage

Des renseignements sont aussi disponibles sur l'ouverture des magasins non essentiels, des hébergements touristiques, des restaurants, des plages, musées et sites patrimoniaux. Ainsi que sur l'obligation ou non de porter un masque dans les lieux publics, les transports en commun, les mesures de distanciation physique, l'application de traçage de contacts recommandée, les protocoles sanitaires éventuels pour les touristes.
    
La plupart des pays de l'UE et de l'espace Schengen ont rouvert leurs frontières entre eux lundi, même si les modalités ne sont pas toujours les mêmes, certains d'entre eux maintenant les restrictions pour les voyageurs en provenance de zones où le taux d'infection est jugé encore trop élevé.
Par BFM TV, E.P avec AFP