Vacances d'été: pays par pays, le point sur les réouvertures de frontières au sein de l'Union européenne

La frontière terrestre entre Espagne et Portugal devrait rester fermée au moins jusqu'au 15 juin. 
Dans l'attente d'une décision commune à l'espace Schengen, appelée de leurs vœux par
plusieurs États membres dans l'optique de la saison touristique d'été, la réouverture se fait en ordre dispersé.
Rouvrira, rouvrira pas? Alors que plusieurs pays, dont la France, appellent à une décision collégiale, la réouverture des frontières intérieures de l'Europe, fermées en réponse à la pandémie de coronavirus, se fait pour l'heure de manière plutôt désordonnée. Les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne étaient justement réunis ce vendredi en visioconférence pour discuter de la question.
Les ministres devaient notamment examiner comment les restrictions à la libre circulation et les contrôles aux frontières intérieures pouvaient être levés de manière coordonnée. «Étant donné que la situation sanitaire générale s'améliore, tous les États membres sont en train d'assouplir et de lever progressivement certaines des mesures qui ont été appliquées au niveau national ou régional», a noté le Conseil européen. Dans l'attente de cette décision commune qui va peser sur le profil de la saison touristique de l'été 2020, passage en revue des mesures prises jusqu'ici, pays par pays.

Allemagne

L'Allemagne lèvera l'interdiction de voyager sur son territoire, à partir du 15 juin pour l'ensemble des États membres de l'Union européenne, ainsi que la Grande-Bretagne, la Suisse, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein.

Italie

 
 © Viacheslav Lopatin / scaliger - stock.adobe.com
L'Italie a rouvert ses frontières mercredi 3 juin aux visiteurs venus d'Europe et du Royaume-Uni, marquant la fin de l'un des confinements les plus sévères au monde. Tous les aéroports du pays ont pu rouvrir à cette date. La quarantaine obligatoire pour les visiteurs étrangers dans la péninsule a également été levée. Néanmoins, les voyages à destination et en provenance de pays non-européens resteront interdits au moins jusqu'au 15 juin.

Espagne

L'Espagne a d'abord annoncé cette semaine son intention de lever, à compter du 22 juin, l'ensemble des restrictions sur les déplacements transfrontaliers avec la France et le Portugal voisins, avant de rétropédaler à travers la voix de la porte-parole du gouvernement. Le tourisme international ne devrait finalement reprendre que le 1er juillet, comme annoncé à l'origine.

Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne acceptera les visiteurs à partir de ce lundi 8 juin. Tous, y compris les ressortissants britanniques et à de rares exceptions près, seront tenus de respecter une période de 14 jours d'isolement.

France

  
© Adobe Stock/ tanjakolosjko
La France a déclaré qu'elle souhaitait la réouverture des frontières intérieures de l'Union européenne à partir du 15 juin, et a adopté une loi qui lui permettra, à cette date, d'imposer une période de quarantaine aux visiteurs issus de pays à risque, d'après le jugement des autorités sanitaires et selon une règle de réciprocité. Jusqu'au 15 juin, les frontières françaises ne sont pas fermées mais «font toujours l'objet de restrictions de circulation mises en œuvre dans le cadre de contrôles aux frontières coordonnés», comme le rappelle le site du ministère des Affaires étrangères. Toute sortie du territoire avant cette date est donc fortement déconseillée.
» À VOIR AUSSI - Vacances: Jean-Baptiste Lemoyne appelle à rester en France par «solidarité avec les professionnels du tourisme»

Grèce

À partir du 15 juin, date véritable de la reprise du tourisme, et jusqu'au 30 juin, les vols internationaux seront autorisés vers les aéroports d'Athènes et de Thessalonique. Les passagers ne seront pas soumis à des mesures strictes de quarantaine, à l'exception de ceux arrivant des régions les plus touchées par le Covid-19. En France, est notamment concernée l'Île-de-France. Les touristes originaires d'autres régions seront seulement soumis à des tests aléatoires. Les autres aéroports régionaux ainsi que ceux des îles grecques ne seront remis en service que le 1er juillet.

Autriche

L'Autriche a levé jeudi toutes les restrictions frontalières imposées par le nouveau coronavirus, et la quarantaine ne sera plus obligatoire que pour les visiteurs en provenance d'Italie.

Chypre

Chypre rouvrira ses frontières aux citoyens d'Allemagne, de Grèce et de quelques autres pays à compter de mardi 9 juin, à condition qu'ils puissent prouver, par un test effectué jusqu'à trois jours avant leur arrivée, qu'ils n'ont pas été contaminés par le coronavirus. Cette obligation restera en vigueur jusqu'au 20 juin. Néanmoins, les visiteurs venus du Royaume-Uni et de la Russie ne seront pas autorisés à pénétrer dans l'immédiat sur le territoire chypriote.

Portugal

Le Portugal s'est déclaré prêt à accueillir des touristes dès le 22 mai, précisant que les températures des voyageurs seraient relevées à leur arrivée par avion. Les vols en provenance et en direction de l'Union européenne restent cependant suspendus jusqu'au 15 juin, à l'exception de la liaison entre le pays et les autres pays lusophones, le Brésil notamment. La frontière terrestre entre l'Espagne et le Portugal restera quant à elle fermée au moins jusqu'au 15 juin. À ce jour, seuls les Français possédant une résidence au Portugal peuvent rejoindre le pays et traverser l'Espagne. 

Pays-Bas

Les Pays-Bas sont déjà ouverts aux citoyens de l'Union européenne, de la Grande-Bretagne, de la Norvège et de la Suisse. Toutefois, les frontières resteront fermées, jusqu'au 15 juin, aux voyageurs en provenance de pays non-européens.

Croatie

La Croatie a rouvert ses frontières aux résidents d'Allemagne et de neuf autres États membres de l'UE, essentiellement en Europe de l'Est. Les ressortissants des autres pays de l'Union européenne doivent justifier toute entrée dans le pays, par exemple la confirmation d'une réservation touristique. Les premiers touristes post-Covid sont d'ailleurs déjà arrivés dans le pays: quelque 20.000 vacanciers se trouvent en Croatie actuellement, logés principalement chez l'habitant ou dans un des 133 hôtels et 65 campings rouverts. 

Bulgarie

La Bulgarie autorise la plupart des voyageurs européens à entrer librement sur le territoire. Les citoyens de huit pays durement touchés par la pandémie, comme la Grande-Bretagne, l'Espagne et l'Italie, sont tenus de respecter une période de quarantaine de 14 jours.

République tchèque

La République tchèque, qui a déjà rouvert jeudi sa frontière avec la Slovaquie, s'apprête à lever toute restriction à ses frontières avec l'Autriche, l'Allemagne et la Hongrie ce vendredi à midi. Prague prévoit par ailleurs d'autoriser l'entrée sans restriction de plus de 20 autres États européens à partir du 15 juin. Les visiteurs en provenance de pays où l'épidémie est encore très répandue, dont la France, l'Italie ou bien encore l'Espagne, devront fournir un test négatif au coronavirus ou accepter d'être mis en quarantaine à leur arrivée.

Hongrie

La Hongrie devrait lever l'état d'urgence aux alentours du 20 juin. À ce jour, seuls les voyageurs étrangers issus des pays voisins peuvent se déplacer sur le territoire. Certains visiteurs peuvent également être soumis à une quarantaine de deux semaines.
Par Le Figaro.fr avec AFP