Coronavirus. Melbourne, la deuxième ville d’Australie, est à nouveau confinée

Contrôles de police à l’entrée d’un quartier de Melbourne qui enregistre de nombreux cas de Covid-19, le 2 juillet. (ILLUSTRATION) 
La deuxième ville d’Australie, Melbourne, est à nouveau confinée. En cause : une augmentation des
cas de Covid-19. Plus de cinq millions de personnes sont concernées.
Plus de cinq millions de personnes sont à nouveau confinées à Melbourne, la deuxième ville d’Australie, en raison d’une augmentation des cas de coronavirus. Ce confinement entre en vigueur à compter de minuit, dans la nuit de mardi à mercredi, et pour une durée d’au moins six semaines, a indiqué le Premier ministre de l’État de Victoria, Daniel Andrews, mardi 7 juillet.
Les annonces interviennent alors que la ville de sud-est de l’Australie a enregistré 191 nouveaux cas en vingt-quatre heures. Ce sont des chiffres qui ne peuvent pas durer, a souligné Daniel Andrews. D’autant qu’avec une telle augmentation, il est difficile de mettre en place un traçage des personnes contaminées. Selon lui, le confinement sera très difficile pour la population mais nécessaire. Sinon ? Il y aura, potentiellement, des milliers et des milliers de cas, a-t-il lâché.

Les frontières de l’État fermées

Concrètement, la plupart des élèves suivront à nouveau un enseignement à distance, tandis que les restaurants et les cafés ne pourront plus servir que des plats à emporter.
La semaine dernière déjà, plus de 300 000 habitants des banlieues de Melbourne avaient été reconfinés en raison, déjà, d’une augmentation des infections. Mais ce confinement a été étendu à l’ensemble de la ville.
Et depuis minuit, mardi, l’État de Victoria est isolé du reste de l’île-continent : ses frontières sont fermées. Des policiers et des militaires surveillent des dizaines de points de passage avec les autres États, des drones et des avions ont été déployés.
Par  Ouest-France avec AFP.