Côte d’Ivoire: mort du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly

L’image contient peut-être : 1 personne 
Le Premier ministre ivoirien est décédé ce mercredi après-midi à Abidjan. Il a fait un malaise lors
d’une réunion du conseil des ministres. Il est mort après avoir été évacué à la polyclinique Pisam. Il avait été désigné pour être le candidat du parti au pouvoir RHDP à la présidentielle du 31 octobre prochain.
Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, candidat à l'élection présidentielle d'octobre prochain avec le soutien du président Alassane Ouattara, est mort mercredi à l'âge de 61 ans, a annoncé le chef de l'Etat. Amadou Gon Coulibaly, qui avait subi une intervention cardiaque en 2012, s'est senti mal pendant le conseil des ministres. Il a été évacué vers un hôpital où il est décédé.
Le chef du gouvernement ivoirien s'était rendu en France début mai pour un « contrôle médical ».
Il avait été adoubé en mars par Alassane Ouattara pour porter les couleurs de son parti au scrutin présidentiel fixé au 31 octobre.
La Côte d'Ivoire est en deuil. J'ai la profonde douleur de vous annoncer que le Premier ministre nous a quittés...
L'annonce du décès du Premier ministre, par Patrick Achi, Secrétaire général du président de la République
[Communiqué de la Présidence de la République.]
Mes chers compatriotes,
La Côte d’Ivoire est en deuil.
J’ai la profonde douleur de vous annoncer que le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, Chef du Gouvernement, nous a quitté, en début d’après-midi après avoir pris part au Conseil des Ministres de ce mercredi 8 juillet 2020, au Palais de la Présidence de la République.
Je voudrais, au nom du Gouvernement et en mon nom personnel, présenter mes condoléances les plus attristées à la grande famille Gon Coulibaly, à toutes les familles alliées ainsi qu’à l’ensemble des Ivoiriens.

Je rends hommage à mon jeune frère, mon fils, Amadou Gon Coulibaly, qui a été, pendant trente ans, mon plus proche collaborateur.
Je salue la mémoire d’un homme d’Etat, de grande loyauté, de dévouement et d’amour pour la Patrie. Il a incarné cette jeune génération de cadres ivoiriens de grande compétence et d’extrême loyauté à la Nation.
Avec la disparition d’Amadou Gon Coulibaly, la Côte d’Ivoire perd un modèle pour la jeunesse, un exemple de compétence, d’ardeur au travail et d’abnégation.
Que son âme repose en paix!
Fait à Abidjan le mercredi 8 juillet 2020.
​​​​​​​Alassane OUATTARA