L’Australie offre sa protection aux Hongkongais déjà dans le pays

Le déploiement de nouveaux agents de police et la nouvelle loi sur la sécurité nationale imposée par la Chine à Hong Kong, incite l'Australie à offrir son aide aux habitants. 
Face aux décisions du pouvoir chinois limitant les libertés à Hong Kong, l’Australie a offert son aide
aux habitants de l’ancienne colonie britannique. Une décision qui a provoqué la colère de Pékin.
L’Australie a offert jeudi sa protection aux Hongkongais vivant dans le pays, en réponse à la nouvelle loi sur la sécurité nationale imposée par la Chine sur le territoire.
Le Premier ministre Scott Morrison, qui a également annoncé la suspension de son accord d’extradition avec Hong Kong, entend offrir à des milliers de Hongkongais vivant dans le pays le titre de résident permanent, ce qui ne devrait pas manquer de susciter la colère de Pékin.
M. Morrison a expliqué avoir pris ces décisions car la loi sur la sécurité nationale « constitue un changement fondamental de la situation ».
Il a affirmé avoir informé les autorités chinoises et hongkongaises de ces projets.
Ailleurs sur le Web
Ce texte vise à réprimer la subversion, la sécession, le terrorisme et la collusion avec les forces étrangères.
Il constitue le changement le plus radical pour Hong Kong depuis sa rétrocession par le Royaume-Uni à la Chine en 1997. Les militants pro démocratie redoutent une érosion sans précédent des libertés et de l’autonomie dans le territoire.
M. Morrison a déclaré que les visas d’environ 10 000 Hongkongais vivant dans le pays seraient prolongés de cinq ans. « Si vous êtes titulaire d’un visa temporaire, votre visa sera prolongé de cinq ans à compter d’aujourd’hui […] avec une possibilité de résidence permanente à l’issue de cette période », a-t-il déclaré.

Risque de détention

« Et nous offrirons également un visa de cinq ans pouvant aboutir à la résidence permanente pour les futurs Hongkongais qualifiés demandeurs de visas temporaires, sous réserve notamment qu’ils répondent à une liste de compétences », a-t-il ajouté.
Quelques minutes avant ces annonces, le ministère australien des Affaires étrangères a mis en garde ses ressortissants vivant à Hong Kong contre un risque de détention depuis l’entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale.
Dans une mise à jour de ses conseils aux voyageurs, il a exhorté ses ressortissants à « reconsidérer leur besoin de rester à Hong Kong » s’ils s’inquiètent de cette nouvelle loi qui peut être « interprétée de manière large ».
Tout en soulignant que la manière dont ce texte sera appliqué et ce qu’il recouvre « n’est pas encore clair », il a estimé que les Australiens « pourraient être confrontés à un risque accru de détention pour des motifs de sécurité nationale vaguement définis ».
« Vous pourriez enfreindre la loi sans le vouloir », a-t-il mis en garde.
Par  Ouest-France Avec AFP