Le gendre d’Emmanuel et Brigitte Macron « sanguin » : le torchon brûle au Touquet

Le gendre d’Emmanuel et Brigitte Macron "sanguin" : le torchon brûle au Touquet

Daniel Fasquelle, candidat LR, a remporté la mairie du Touquet le 28 juin dernier. Une campagne électorale rude, marquée notamment par les insultes du gendre du couple présidentiel, Antoine Choteau.

Daniel Fasquelle a remporté la mairie du Touquet, pourtant fief de la famille Macron, lors du second tour des municipales qui s'est déroulé le 28 juin dernier. Un ouf de soulagement pour celui qui a déclaré n'avoir jamais connu une "campagne aussi moche". Le maire LR a confié avoir même été obligé de déposer deux plaintes, dont l'une contre Antoine Choteau, le gendre du couple présidentiel, pour "injures".
Entre les deux hommes, les relations n'ont jamais été bonnes. Le premier a traité publiquement le second de "connard" et qualifié ses soutiens de "pigeons". Une inimité qui n'a rien de politique selon l'intéressé, décrit comme "sanguin", comme le rapportent nos confrères du Figaro daté du 2 juillet."Je lui reproche d'avoir fait de la politique dans un moment douloureux de ma vie, en monopolisant la tribune vingt minutes au moment de l'enterrement de mon père" explique le mari de Tiphaine Auzière. Un affront qu'il n'a jamais digéré. "Je ne vais pas retirer ce que j'ai dit, alors que je le pense. Moi je ne fais pas de politique. Je suis quelqu'un d'assez direct, droit et franc" souligne-t-il avec aplomb.
Emmanuel et Brigitte Macron sont allés voter à la Mairie du Touquet-Paris-Plage Eliot Blondet/Pool/Bestimage

Vers un "Touquet apaisé" ?

Dans un geste d'apaisement, Daniel Fasquelle a confié qu'il accepterait de retirer ses plaintes si Antoine Choteau retirait de son côté ses injures. "Ce n'est pas parce qu'il est membre de la famille du président qu'il peut tout se permettre. Mais ce n'est pas non plus une raison pour s'acharner sur lui" a fait savoir l'édile, qui milite pour un "Touquet apaisé". Un souhait dont il a fait part à Brigitte et Emmanuel Macron venus voter au Touquet pour le second tour des municipales ce dimanche 28 juin. Antoine Choteau acceptera-t-il cette main tendue ? Ce n'est pas gagné. "Qu'il retire sa plainte ou qu'il la laisse, ça me laisse de marbre" a fait savoir l'intéressé. La petite station balnéaire habituellement tranquille, pourrait donc encore connaître bien des tempêtes.
Par Gala.fr