Le prix de l'or approche un record historique sur fond de tensions entre les États-Unis et la Chine

Aucune description de photo disponible.
Sur fond de tensions entre la Chine et les États-Unis après la fermeture du consulat général de Pékin à
Houston, le prix de l’or à la bourse New York Commodities Exchange est en hausse depuis le 22 juillet. Les contrats à terme d'août ont augmenté de 0,7%, se dirigeant vers un record historique.
Le prix des contrats à terme sur l'or avec livraison en août sont en hausse depuis le 22 juillet, selon les chiffres livrés par la bourse New York Commodities Exchange (COMEX). Selon ces statistiques, le prix des contrats à terme sur l'or pour le mois d'août a augmenté de 0,7% pour atteindre 1879,5 à 19h00 (heure de Paris) pour une once troy.
À titre de comparaison, le record historique pour les contrats à terme sur l’or a été enregistré en août 2011 à 1891,9 dollars (1632,43 euros), selon les chiffres du Dow Jones repris par le site Market Watch.
«L'or attire les flux financiers lorsque les taux d'intérêt réels baissent et lorsque les tensions politiques augmentent, de sorte que la position actuelle du marché est la recette idéale pour une croissance à moyen terme», a déclaré Boris Schlossberg, directeur général de FX Strategy pour BK Asset Management cité par MarketWatch.
Les actualités sur le front géopolitique auront certainement un impact sur l'attitude des investisseurs vis-à-vis du risque: il existe des craintes que «les tensions politiques ne nuisent à la reprise mondiale après la pandémie, en particulier si la rhétorique devient plus forte», a expliqué M.Schlossberg.

La fermeture du consulat chinois à Houston

Le département d’État américain a déclaré le 21 juillet avoir ordonné de fermer le consulat général de Chine à Houston pour «assurer la protection de la propriété intellectuelle et des données personnelles des Américains», selon l’agence de presse Reuters.
La Chine a pour sa part déclaré avoir été forcée de fermer son consulat général à Houston, une décision qualifiée de «provocation politique» par Pékin.
Par sputnik