Mike Pompeo accuse le directeur général de l'OMS, l'Ethiopien Ghebreyesus, d'avoir été « acheté » par la Chine

Mike Pompeo accuse le directeur général de l'OMS, l'Ethiopien Ghebreyesus, d'avoir été « acheté » par la Chine
Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a accusé mardi le directeur
général de l’OMS, l’Ethiopien Tedros Ghebreyesus d'avoir « conclu un accord » avec la Chine pour son élection à la tête de l’organisation, rapportent deux quotidiens britanniques.
Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo (photo), a accusé le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus d'avoir été « acheté » par la Chine, rapportent deux quotidiens britanniques.
Selon le Times et le Daily Telegraph, le chef de la diplomatie américaine a tenu ces propos mardi matin à Londres lors d'une réunion privée avec des députés britanniques. Citant des sources ayant participé à la rencontre, les quotidiens affirment que Mike Pompeo a déclaré que le Dr Ghebreyesus avait « conclu un accord » avec la Chine qui l’a aidé à obtenir sa désignation à la tête de l’OMS.
« Il y avait un accord pour cette élection et quand les choses ont commencé à bouger, vous avez des Britanniques morts, à cause de l’accord qui a été conclu », a soutenu Mike Pompeo. Il a ajouté que les échecs de l’OMS dans la lutte contre la pandémie de covid-19 sont essentiellement dus au fait que l’institution est devenue « politique » plutôt que « scientifique ».
Les commentaires de M. Pompeo sont intervenus alors qu'il a entamé une tournée en Europe pour faire pression sur les alliés du Royaume-Uni et de l'UE pour qu'ils adoptent une position plus ferme contre la Chine. Ils interviennent également quelques jours à peine après que la Grande-Bretagne a annoncé l'interdiction de la technologie Huawei dans son réseau 5G.
« L'OMS n'a pas connaissance d'une telle déclaration, mais nous rejetons fermement toute attaque ad hominem et allégations non fondées. L'OMS exhorte les pays à rester concentrés sur la lutte contre la pandémie qui cause des pertes tragiques en vies humaines et des souffrances », a déclaré mardi soir un porte-parole de l'Organisation.
Le 7 juillet dernier, Donald Trump a officiellement lancé la procédure de retrait des Etats-Unis de l'OMS mettant à exécution ses menaces de quitter l'agence onusienne qu'il accuse d'avoir tardé à réagir face à la pandémie de coronavirus. Le président américain accuse également l’Organisation d’être sous le contrôle de la Chine.
Borgia Kobri
Par Agence Ecofin