10 raisons pour lesquelles vous pouvez vivre sans un homme et être heureuse

marié celibataire

Certaines femmes considèrent le célibat comme une fatalité et l’assimilent à un échec. Elles vont même jusqu’à culpabiliser en s’interrogeant sur ce qui ne va pas dans leur vie. Dans une société où l’amour est forcément associé à une relation de couple et où le bonheur ne peut être atteint que par l’existence d’un partenaire de vie, il est difficile de trouver sa sérénité et sa paix dans le célibat. Pourtant toute femme peut être heureuse en étant seule. En voici les raisons…

Des témoignages le confirment et nombreuses sont les femmes qui culpabilisent de ne pas pouvoir aimer ou du moins rester longtemps avec un homme. Mais après réflexion et remise en question, elles réalisent que la solitude est loin d’être un mal et comprennent qu’au lieu de courir après l’âme sœur, elles pourraient trouver le bonheur ailleurs, notamment en soi.

Associer son bonheur à la présence de l’autre 

Si l’on se réfère à la maxime d’Irène Orce « Aucun amour n’est suffisant pour combler le vide d’une personne qui ne s’aime pas elle-même », on peut conclure qu’il faut d’abord trouver l’amour en soi et non chez son partenaire. Associer son bonheur à la présence de l’autre est la pire erreur qu’une femme puisse commettre.
Une femme dépendante affectivement d’un homme a toujours l’impression de n’exister qu’à travers lui et de n’être que la moitié d’elle-même. Elle a besoin de sentir que son partenaire la complète et ce dernier devient donc indispensable à son équilibre. Toutefois, cette dépendance peut détruire le couple puisque la personne dépendante demeure en permanence dans l’attente de ce que peut donner le partenaire. Le couple doit être constitué de deux personnes et non pas d’une et une femme doit se considérer comme une personne à part entière. Elle doit chercher son propre bonheur et non pas responsabiliser l’autre à la rendre heureuse.
Elle doit chercher l’autonomie affective qui se traduit par le fait d’avoir envie d’être avec l’autre tout en étant épanouie sans que le partenaire soit constamment à ses côtés.

Se retrouver avec soi

Depuis notre enfance, nous nourrissons des rêves liés forcément aux contes de fées qui ont bercé cette période de notre vie. Au fil des années, l’adolescente, devenue femme, cultive ce besoin d’amour et cette idée du couple parfait, synonyme de bonheur. Sans l’existence de l’autre, elle a l’impression de ne plus trouver de sens à sa vie.
Mais très vite, la réalité de la vie la rattrape : l’amour n’est pas toujours au rendez-vous et quand bien même, il fait son apparition, il est parfois source de souffrance et de chagrin.
Pour cette raison, le célibat lui permettra de se rencontrer avec elle-même et d’apprendre à s’aimer. C’est un nouveau chemin à suivre qui permettra à toute femme de rencontrer le seul être qui l’accompagnera toute la vie : elle-même.
Une étude menée par la chercheuse américaine Bella DePaulo, au sujet du célibat des femmes, a permis de conclure que vivre seule permet « une meilleure vie, qui a plus de sens et d’authenticité ». Elle explique que les célibataires ont un niveau de vie plus élevé d’autodétermination et qu’ils peuvent développer une évolution continue en tant qu’individu.

Un espace de pure liberté

Elle pourra ainsi se donner le temps de réfléchir et d’analyser certains événements de sa vie pour mieux canaliser ses pensées et se projeter dans l’avenir. Elle ne ressent ni déception, ni soucis ni anxiété. Elle se sent libre totalement. Libre de s’habiller, de manger et de sortir comme bon lui semble.
La solitude devient de plus en plus appréciée et la célibataire peut y prendre goût. Elle se réserve des temps d’activité mais aussi d’inactivité, sans vivre avec l’idée de l’autre et ses envies. Elle retrouve ses propres goûts et propres besoins. Elle se découvre tout simplement en tant que femme.
Par santeplusmag.com