Apple dépasse le PIB des 10 premières économies de l’Afrique

La valorisation de Apple a fortement augmenté, dépassant le cap des 1800 milliards de dollars. Ce montant est équivalent au cumul des PIB des 10 premières économies africaines selon la Banque Mondiale.

Ces dix premières PIB du continent africain sont le Nigeria, classé au 26 ème rang mondial selon la Banque Mondiale, avec 448 milliards de dollars, suivi de l’Afrique du Sud (352,4 milliards de dollars), de l’Egypte (303 milliards de dollars), de l’Algérie (169 milliards de dollars), du Maroc (118 milliards de dollars), de l’Ethiopie (96 milliards de dollars), du Kenya (95,5 milliards de dollars), de l’Angola (95,6 milliards de dollars), du Ghana (66,9 milliards de dollars et de la Tanzanie (63,18 milliards de dollars). Ces 10 économies font 1 807 milliards de dollars de PIB.
En fait, la comparaison entre la valorisation d’une entreprise et le produit intérieur brut d’un pays est peu pertinente même s’il s’agit dans cette analyse de montrer combien le morcellement du continent est destructeur de valeurs. Dans l’ensemble, les capitalisations boursières des entreprises cotées dans les 23 Bourses des valeurs mobilières du continent font environ 1 500 milliards de dollars, soit beaucoup moins que Apple. 

Les 10 premières Bourses mondiales des valeurs mobilières pèsent 63 000 milliards de dollars selon les compilations de Buyshares.co.nz indicates, un site spéciliasé de trading. Il s’agit d’un classement où les cinq premières places sont constituées de places américaines (USA) et asiatiques, l’Europe se contentant d’un rôle d’arbitre et l’Afrique, invisible au radar, espérant sur la théorie du ruissellement pour capter un hypothétique surplus.
Bref, dans ce classement, la Bourse de New York (NYSE) occupe la première place avec une capitalisation de plus de 25 530 milliards de dollars. Le Nasdaq, également des États-Unis, occupe la deuxième place avec une capitalisation de 11 230 milliards de dollars. Viennent ensuite, la Japan Exchange Group avec une capitalisation de 5 100 milliards de dollars, suivie de la Bourse de Shanghai en Chine avec 4 670 milliards de dollars. Hong Kong Exchanges pointe à la cinquième position avec une capitalisation de 4 230 milliards de dollars.
Sixième du top 10, Euronext présente une capitalisation boursière de 3 670 milliards de dollars, talonnée de près par la bourse de Shenzhen, en Chine, avec 3 280 milliards de dollars de dollars. Autrefois point de départ de toutes les innovations financières, la Bourse de Londres, basée en Italie et au Royaume-Uni, est huitième avec une capitalisation de 2 920 milliards de dollars. Le TXM du Canada et la BSE Limited de l’Inde occupent respectivement la neuvième et dixième place avec une capitalisation de 1,750 milliards de dollars et 1510 milliards de de dollars. Première Bourse africaine mais évoluant loin du top ten mondial (elle est classée 16 ème au monde) , la Johannesburg Stock Exchange (JSE) pèse 727,84 milliards de dollars, soit 80% de la capitalisation boursière du continent ou encore un peu moins de 3% de la Bourse de New York.

Par  Financial Afrik