Crise Anglophone au Cameroun: RFI a contacté le Dr. Ayaba le commandant en chef des forces Ambaoniens au sujet de l'avocat Agbor Balla Rapport des atrocités séparatistes. voici la réponse de Dr. Ayaba

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan
Camarades Ambazoniens
J ' ai lu la réaction à ceux qui s'opposent à notre indépendance à la tuerie de Muyuka. Ils veulent changer de sujet. Refuse-leur ce droit. Le sujet concerne l'occupation de notre terre, le meurtre de plus de 10.000 personnes, massacres répétés et génocides, la brûlure de plus de 600 villages, la détention de plus de 4000 4000 personnes déplacées et plus de 30.000 30.000 personnes. des réfugiés. C ' est le choc et l'admiration qui devraient inviter la fureur du monde. C ' est la situation choquante qu'il faut résoudre. Nous avons condamné la tuerie de notre citoyen et nous allons agir mais sans l'occupation des camerounais il n'y aura pas de guerre : sans l'occupation des camerounais il n'y aura pas de tueries. Le Cameroun porte la responsabilité absolue de tout ce qui se passe dans les conditions qu'il a imposées à l'Ambazonie.
Ne vous laissez pas distraire. Restez concentré dans votre résistance et conduisez-vous dans le respect de la vie et de la dignité humaines.

Interaction avec RFI ce matin *
Je me demande juste si vous souhaitez répondre aux allégations concernant les abus séparatistes anglophones contenues dans le rapport d'Agbor Nkongho publié hier ? Merci Daniel
👇🏿 Ma réponse
Nous ne répondons pas aux rapports publiés par les apologistes du colonialisme. Agbor Nkongho Balla est partie au conflit et un facilitateur du colonialisme et n'a aucune objectivité dans la collecte, l'analyse et la publication de rapports crédibles et objectifs sur le conflit entre Ambazonie et Cameroun. Si votre question concerne le meurtre d'une femme ressortissante AMBAZONIENNE hier, j'ai déjà répondu à Reuters mais laissez-moi vous dire ceci. Ce matin, nous avons eu des informations complètes sur ce qui s'est passé. Cette dame est une femme innocente prise pour un espion et tuée sans honte. Nous savons qui est le soldat et le code de conduite sous lequel il opère doit être appliqué. C ' est une force sœur et nous sommes en train de discuter des actions à prendre. Nos forces opèrent dans des circonstances difficiles imposées par le régime d'occupation du Cameroun. Sans leur impunité et leur occupation, ces choses n'arriveront pas et elles doivent assumer l'entière responsabilité des commissions et omissions dans les conditions qu'elles ont imposées.
Par contre, les Ambazoniens doivent se conduire avec un sens élevé de l'intégrité et du respect de la sainteté de la vie et de la dignité des citoyens et des ennemis
Par Dr. AYABA CHO