Mali: L'ancien président IBK demande à la Cedeao de lever l'embargo et ne veut plus revenir au pouvoir ! .Il prie la CEDEAO de prendre acte de sa démission

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises 
IBK dit Non à un rétablissement de sa Personne à la tête de l'État Malien, car ce serait une Nouvelle
Violation de la Constitution de son Pays.
La Rupture devrait entraîner une nouvelle Élection Présidentielle à laquelle je ne participerai pas.
Je suis sensible à l''attention que mes pairs n'ont cessé de porter à mon pays depuis quelques temps .
Sans rentrer dans les détails du Coup de Force Militaire, j'ai toujours dit qu'on est Président, on n'est jamais un bon Président, car la voix des peuples portent plus loin que nos capacités d'actions.
Il ne reste qu'à un Chef d'État l'Honneur et la Dignité, ma décision est donc prise en toute conscience et liberté :
Je renonce à mes fonctions de Président de la République.
Que nul ne fasse violence sur le Peuple Malien afin de satisfaire des ambitions autres que les actes clairement posés par mes soins.
Je ne retournerai pas aux affaires, même pas pour une SECONDE. Toutefois, je vous suis reconnaissant.
Je vous remercie.
Ibrahim Boubacar Keïta
Ex Président de la République du Mali.