La reine Elizabeth II va-t-elle céder son trône ? Les rumeurs se précisent

De plus en plus d’indices et de rumeurs font dire aux médias britanniques que la reine Elizabeth II
pourrait bientôt laisser son trône à son fils Charles. D’autant que l’année qui arrive constituera une date symbolique.
Le 21 avril 2021, la reine aura en effet 95 ans. Un âge très avancé, auquel son mari, le prince Philip, avait annoncé prendre congé de ses engagements publics officiels. Les spécialistes de la couronne estiment qu’Elizabeth II pourrait faire de même. «Un haut responsable m’a dit que la reine avait accordé beaucoup d’attention à la question de son décès et pensait que si elle était toujours en vie à 95 ans, elle envisagerait de passer le flambeau à Charles (son fils, ndlr)», écrivait ainsi en 2018 Robert Jobson, journaliste et auteur à succès sur la famille royale.

Le prince Charles quitte sa ferme

Le deuxième indice qui laisse supposer un départ de la reine est justement lié à Charles. Celui-ci a en effet décidé de céder la «Home Farm», l’exploitation agricole biologique qu’il dirigeait. Le bail se terminant en avril 2021, il n’en sera donc plus propriétaire (après trente-cinq ans) au moment du 95e anniversaire de sa mère. Bientôt libre de cet engagement, il n’en fallait pas plus pour aviver encore plus les spéculations.

Le Covid-19 est passé par là

Enfin, et l’argument n’est pas des moindres, Elizabeth II aurait décidé de quitter Buckingham Palace pour s’installer de façon permanente au château de Windsor, l’une des résidences de la famille royale. Un choix motivé en partie par les risques de contamination au coronavirus, la reine étant plus protégée dans le Berkshire qu’à Londres.
Les déplacements officiels de la reine sont d’ailleurs un véritable risque pour elle. «Si elle attrape le virus, cela pourrait être fatal et pourrait aussi mettre le prince Philip en danger», indiquait Andrew Morton, le biographe royal, au Telegraph. «C’est terriblement triste mais je ne vois pas comment la reine pourrait reprendre son travail. Le Covid ne va pas partir de sitôt et sera encore avec nous pendant des mois, si ce n’est des années».

De quoi pousser Elizabeth II à se mettre en retrait pour laisser place à son fils Charles. Attention toutefois, il ne s’agit pas pour elle d’abdiquer, avertit Le Figaro. Couronnée reine en 1953, elle le restera jusqu’à sa mort. Il pourrait donc s’agir d’une période de régence, où Charles se verra octroyer les pleins pouvoir par sa mère.
Tanguy Hamon
Par CNEWS