Melania et Donald Trump : comment éduquent-ils leur fils Barron ?

Si ses parents sont en premier plan de la scène, Barron Trump est plus discret. Derrière les portes closes, le fils cadet de Melania et Donald Trump a droit à une éducation comme les autres.

Sur le devant de la scène médiatique, personnage fantasque de la vie politique américaine en tant que président des États-Unis, Donald Trump est toutefois un père des plus communs. Ainsi, le journal quotidien SCMP révèle que l'ex-magnat de l'immobilier affirme son autorité auprès de son fils cadet Barron, fruit de son amour avec son épouse Melania Trump, en lui interdisant notamment de fumer (cigarette traditionnelle et électronique inclues), comme le confiait le chef d'État en septembre 2019. Préoccupés pour le bien-être de l'adolescent de 14 ans, les époux présidentiels font tout pour "s'assurer que Barron n'ait aucun problème" de santé. Et s'il laisse ses enfants aînés (Ivanka, Donald Jr., Eric et Tiffany, cette dernière née de la relation de Donald Trump avec Marla Maples) profiter des feux des projecteurs, la star de The Apprentice préfère préserver Barron Trump des regards indiscrets, ne glissant quelques rares confidences à son sujet.
"Il est comme tout le monde", glissait-il lors d'une conférence de presse au mois d'avril 2020, lorsque le fils de Melania Trump était confiné au sein de la Maison-Blanche au plus fort de la pandémie de coronavirus, ne pouvait ni aller rejoindre ses camarades de classe ni pratiquer des activités sportives qu'il chérit. "Il est dans sa chambre… il n’est pas aussi heureux que vous pourriez l’être. Il aimerait faire du sport." Autre preuve que le jeune garçon bénéficie de la protection de ses parents : en février 2017, alors que son père venait de prendre ses fonctions dans le Bureau Ovale, Barron Trump n'avait toujours pas rejoint Washington. Et ce, pour le bien de sa scolarité. "Melania fait des allers-retours et une fois que Barron aura terminé ses études (...) elle et Barron déménageront à la Maison-Blanche." Père autoritaire, privilégiant l'éducation de son fiston et fier de la grande taille de son plus jeune fils (il soupçonne qu'il pourrait mesurer près de deux mètres à l'âge adulte), Donald Trump fait aussi preuve de recul et reconnaît ses erreurs, conscient qu'elles peuvent avoir un impact sur l'adolescent.
Tout comme sa mère Melania Trump, dont il est particulièrement proche, Barron Trump parle slovène Backgrid USA / Bestimage

Barron Trump maîtrise le slovène

Au mois de février 2020, peu de temps après son procès en destitution, le successeur de Barack Obama présentait ses excuses au public. Déclarations destinées avant tout à ses enfants, lors d'une autre conférence de presse. "Je veux m'excuser auprès de ma famille", disait-il, "Ivanka est ici… mes fils et toute ma famille, et cela inclut Barron… qui est là-haut en tant que jeune garçon." De son côté, tout comme Donald Trump, Melania Trump agit en mère protectrice face aux affronts dont son unique garçon, qui serait sur le spectre autistique, peut être la cible, comme elle avait pu le faire suite à un commentaire désobligeant de l'animateur et acteur américain John Henson.
Proche de son père, Barron Trump l'est davantage avec l'ex-mannequin, avec qui il partage des conversations secrètes... en slovène, la langue natale de FLOTUS. "Barron Trump parle slovène, est très proche de son grand-père. Les deux parents de Melania Trump passent énormément de temps à la Maison Blanche, y vivent même", confiait la journaliste Mary Jordan dans l'ouvrage The Art of Her Deal. De quoi heurter l'ego de Donald Trump, grand exclu de ces échanges.
Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage
Par Gala