Plan d’aide aux Américains: incertitude et confusion après la signature de 4 décrets par Trump

Incertitude et confusion aux États-Unis après la signature ce week-end de quatre décrets présidentiels
destinés à soutenir les Américains face à la crise économique. Le Congrès n’est pas parvenu à se mettre d’accord sur un plan d’aide, ce qui a conduit Donald Trump à intervenir. Mais les décrets signés par le président américain risquent d’être contestés en justice.
Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet
« Les décrets signés par le président sont inconstitutionnels », a estimé Nancy Pelosi, la cheffe de la majorité démocrate à la Chambre des représentants. C’est en effet normalement le Congrès qui tient les cordons de la bourse, et le président américain ne peut pas disposer du budget fédéral à sa guise. Les millions de chômeurs américains sont donc loin d’être sûrs de pouvoir toucher les 400 dollars hebdomadaires d’aide promis par Donald Trump. Surtout que ce coup de pouce est conditionné par l’apport d’un quart de la somme par les États : or, beaucoup sont déjà dans le rouge côté finances.

Les Républicains appellent les Démocrates à reprendre les négociations
Rien ne permet de garantir non plus que les locataires qui peinent à payer leur loyer du fait de la crise pourront éviter d’être expulsés, malgré les assurances du président, ni que les entreprises pourront effectivement bénéficier d’un gel des charges salariales.
La portée des quatre décrets signés par Donald Trump risque donc d’être relative, voire nulle s’ils sont contestés en justice. L’administration en a conscience : après des déclarations contradictoires de plusieurs responsables dans les médias dimanche, le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a appelé ce lundi 10 août les Démocrates à reprendre les négociations au Congrès, afin de parvenir à un compromis budgétaire qui permette d’apporter aux Américains l’aide dont ils ont besoin.
Par RFI