Une trentaine de pays vont venir en aide au Liban sous conditions

Une trentaine de pays vont venir en aide au Liban sous conditions 
Une trentaine de pays donateurs se sont engagés à aider le Liban. Ils ont cependant exigé que
l'aide financière soit distribuée directement à la population.
Moins d'une semaine après la double explosion de Beyrouth, la communauté internationale va apporter son aide au Liban mais sous certaines conditions. Réunis en visioconférence par la France et l'ONU dimanche, une trentaine de pays ont assurés d'une seule voix que le Liban n'était "pas seul".
Ils se sont engagés à donner 252,7 millions d'euros d'aide immédiate à brève échéance. Une somme qui a déjà été collecté. Et Emmanuel Macron le martèle, "il faut agir vite", alors que la France s'est engagée à hauteur de 30 millions d'euros.

158 morts

La communauté internationale a cependant exigé que son aide soit "directement" distribuée à la population et qu'une enquête "transparente" soit menée sur les causes de la catastrophe.    
En tout cas, la somme satisfait la plupart des ONG. Les besoins les plus urgents sont sanitaires, 2 hôpitaux ont été soufflés par l’explosion. Urgence également pour le relogement alors que le gouverneur de la ville estimait à 300.000 le nombres de personnes ayant perdu leur résidence. De son côté, l'ONU estime que les dégâts matériels élève a 15 milliards de dollars.
La double explosion du port de Beyrouth a fait 158 morts et 6000 blessés. Une vingtaine de personnes sont par ailleurs toujours portées disparues
Bettina de Guglielmo (avec Guillaume Dussourt)
Par RMC