Coronavirus : pourquoi les Américains présentent de plus en plus de fractures dentaires ?

Les dommages collatéraux de l'épidémie de coronavirus sont nombreux, en témoigne un nouveau
constat établi par un dentiste américain. Selon le docteur Tammy Chen, qui exerce à New York, un grand nombre de patients présente des fractures aux dents depuis le confinement imposé à la population.
Dans les colonnes du New York Times, la dentiste a expliqué avoir vu «plus de fractures aux dents ces six dernières semaines que ces six dernières années». Après avoir fermé son cabinet au mois de mars, suite aux ordres du gouvernement, le docteur Tammy Chen a expliqué avoir reçu un nombre important d'appels de ses patients, se plaignant de douleurs à la machoire, de sensibilité aux dents, de douleurs aux joues ou encore de migraines. 
Trois mois plus tard, en juin dernier, le constat fut sans appel. Les patients présentant des fractures dentaires ne cessent de défiler dans son cabinet. En cause ? Le stress à cause duquel certains patients serrent les dents ou grincent des dents sans s'en rendre ou compte. 

Le télétravail pointé du doigt

Alors que des millions d'Américains travaillent désormais de chez eux pour limiter la diffusion du virus, les positions de travail dans lesquelles s'installent certains peuvent également être à l'origine des problèmes dentaires. Car une mauvaise posture pendant la journée peut entraîner, selon les experts, des grincements de dents la nuit. 
Autre cause liée aux problèmes dentaires, le manque de sommeil, la fatigue, les insomnies, responsables de tensions dans le corps qui peuvent se répercuter sur la santé bucale. 
Par CNEWS