Covid-19: Kamala Harris n'aura «pas confiance» en Trump sur un éventuel vaccin

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision CNN, Kamala Harris, colistière de Joe Biden
pour la présidentielle américaine, a dévoilé toute sa méfiance à propos de l'apparition d'un éventuel vaccin contre le coronavirus aux États-Unis. D'après elle, Donald Trump pourrait faire passer ses intérêts politiques avant la sécurité et la santé du public.
Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki
À moins de deux mois de la présidentielle aux États-Unis, les attaques s'intensifient entre républicains et démocrates. Kamala Harris n'a ainsi pas hésité à mettre en doute la crédibilité de Donald Trump, alors qu'elle était l'invitée de la chaîne CNN samedi 5 septembre. Lorsque la journaliste lui a demandé ce qu'elle ferait si un vaccin contre le Covid-19 était disponible avant l'élection du 3 novembre, sa réponse a été claire et nette.
« Je ne ferais pas confiance à Donald Trump. L’information devra provenir d’une source fiable pour corroborer l’efficacité et la fiabilité de ce qu’il raconte. Lui, je ne le croirais pas sur parole », a indiqué la colistière du candidat démocrate Joe Biden.
« Il essaie de s'accrocher à tout ce qu'il peut pour prétendre qu'il a tout bien géré »
La candidate démocrate à la vice-présidence n’écarte pas la possibilité d'une ingérence de la Maison Blanche dans le processus de validation d’un vaccin. Kamala Harris estime que Donald Trump pourrait forcer les médecins et scientifiques à se taire pour servir ses intérêts politiques. « Il sait que l’élection arrive dans moins de soixante jours et il essaie de s’accrocher à tout ce qu’il peut pour prétendre qu’il a tout bien géré, alors que ce n’est pas le cas », a-t-elle asséné.
Malgré les rumeurs et les accusations visant la Maison Blanche pour obtenir un vaccin coûte que coûte, les scientifiques travaillant sur la question disent qu’il est peu probable qu’un vaccin soit prêt avant la fin de l’année.
Par RFI