Gérard Depardieu raconte son arrestation pour conduite en état d'ivresse

Gérard Depardieu raconte son arrestation pour conduite en état d'ivresse 
Invité dans "Touche pas à mon poste" ce lundi 31 août, Gérard Depardieu a raconté son
arrestation pour conduite en état d’ivresse et son passage au commissariat. Non Stop People vous en dit plus.
La rentrée de Cyril Hanouna a débuté ce lundi 31 août sur C8. Et pour lancer la nouvelle saison de "Touche pas à mon poste" autour d'un plateau modifié, l'animateur a reçu un premier invité de marque. Entouré de ses chroniqueurs, Cyril Hanouna a invité le grand acteur français Gérard Depardieu. Une venue qui est tombée alors que l'acteur fait l’actualité après son arrestation pour conduite en état d’ivresse. D’après les informations du Point et de BFM TV, Gérard Depardieu a été contrôlé par la police après avoir commis une infraction au code de la route. Tandis que les fonctionnaires ont constaté qu’il présentait des signes d’ivresse, l'acteur a eu un contrôle d’alcoolémie. Les résultats  ont confirmé ce que pensait les policiers. Gérard Depardieu était au-dessus de la limite autorisée de 0,25 mg d’alcool par litre d’air expiré. 

"A ma grande surprise, j'avais 0,29 mg d’alcool"

Sur le plateau de TPMP, Gérard Depardieu est revenu sur son arrestation et son passage au commissariat avec franchise. "A ma grande surprise, j'avais 0,29 mg d’alcool", a raconté l'acteur qui sortait du restaurant en prenant son scooter. Devant ce résultat, Gérard Depardieu n'a pas hésité à demander un autre éthylotest. Il s'est donc rendu au commissariat où il confie avoir croisé deux russes, avec qui il a partagé son intérêt pour la Russie, et a soufflé une seconde fois. "Là je tombe sur 0,27 mg d’alcool. Il me dit que je ne pouvais pas repartir. J'ai dit qu'il n'y avait pas de problème, on garde le scooter sur le trottoir et j'enverrai quelqu'un le chercher", n'a pas été perturbé Gérard Depardieu. Mais ce que l'acteur n'a pas apprécié, sont les retombées sur les réseaux sociaux. "Tout est mensonge en plus", a-t-il fustigé.
Marie Merlet