Melania Trump : comment elle a habilement effacé son passé avant Donald Trump ?

Le passé mystérieux de Melania Trump fascine. Des biographes américains ont tenté en vain de fouiller son passé. Une avocate serait chargée de faire en sorte que personne ne parle...

L’arrivée de Donald Trump s’installant à la Maison Blanche au côté de sa belle épouse Melania Trump, le 20 janvier 2017, avait suscité de vives réactions de la part de la communauté internationale. Mais l’installation de la Première dame dans la résidence officielle du président des États-Unis, avait surtout enthousiasmé le peuple slovène, ravi qu’une native de leur pays ait accès aux plus hautes fonctions américaines. L’ancien mannequin slovéno-américain a grandi dans la petite ville de Sevnica, située à l'est de la Slovénie. La commune, composée de 6.000 habitants et jusqu’alors connue uniquement pour son concours de salami qui est interdit aux femmes et célébré chaque année, a été très fière de sa " petite Melanija " qui y a vécu pendant son enfance. Les habitants se sont alors mis à rếver à l'idée de rencontrer le président des Etats-Unis d’Amérique. Ils ont profité de cette soudaine notoriété de leur compatriote qui a mis en lumière leur petite ville, pour emballer de nombreux produits locaux à son effigie.
Donald Trump et sa femme Melania Trump sur le plateau de l'émission "Today" à la Trump Town Hall, à New York, le 21 avril 2016, afin de promouvoir le candidat à l'élection présidentiel de 2016. Zuma Press / Bestimage

Une scission volontaire entre Melania et sa ville natale 

L’ambiance a, dès lors, basculé. La First Lady a utilisé ce prétexte pour accuser le maire Srecko Ocvirk, d’exploiter son image. La chasse aux preuves de son attachement à Sevnica a commencé après que Melania a embauché une avocate pour faire disparaître son visage du décor de la cité slovène anciennement industrielle et communiste yougoslave. La femme de Donald Trump n’a par ailleurs jamais mentionné le nom de son ancien lieu de résidence, depuis qu’elle est installée au palais présidentiel.  Igor Omerza, coauteur d'une biographie fouillée de Melania Trump, intitulée The Inside Story, a témoigné de la fervente volonté de Melanija Knavs, de son vrai nom, de dissimuler sa vie passée, dans les colonnes de l’Express.

Il a relaté une altercation vécue avec le père de la Première dame. Viktor Knavs serait un ancien partisan du Parti communiste yougoslave et aurait réagi avec véhémence envers le journaliste" En novembre 2015, j'ai voulu, de ma voiture, faire une photo de sa maison ”, a raconté l’écrivain. “ Il m'a vu, il est devenu cramoisi, s'est rué sur sa Mercedes et m'a poursuivi dans les rues de Sevnica ! Il a fini par renoncer: sans doute craignait-il de porter préjudice à Donald Trump, alors en pleine campagne présidentielle...". 
Illustration du bâtiment où vivait Melania (appartement au 4ème étage) à Sevnica en Slovénie. Melania est née et a vécu jusqu'à ses 15 ans dans cette petite ville.  PixSell / Bestimage
Maison actuelle des parents de Melania Trump, Viktor et Amalija Knavs à Sevnica en Slovénie. PixSell / Bestimage

Des “ créateurs avides de leur propre histoire ”.


Mary Jordan, journaliste qui a déjà remporté le très impressionnant prix Pulitzer, a elle aussi, tenté d’établir une biographie complète The Art of Her Deal de la mystérieuse First Lady. Mais l'histoire n’a pas de fil conducteur, rien qui puisse relier un acte à un autre. L’auteure explique que relater la vie de Melania a représenté un “ défi sans précédent ”. La journaliste a essayé de décrire la Slovène de naissance. “ Elle s'efforce de rester mystérieuse. A sa manière, elle est aussi complexe et compliquée que son mari. Elle lui ressemble aussi beaucoup plus qu'il n'y paraît. " Mary Jordan liste les points communs du couple présidentiel et, selon le magazine Salon, relève “ l'ambition, le narcissisme et la paranoïa ” chez Donald comme chez Melania. L’écrivain a établi leur portrait dans son livre : “ Des créateurs avides de leur propre histoire ”.

Une avocate intimide tous ceux qui l’aurait approché 

Cette volonté farouche d’enfouir son passé, Melania Trump ne le doit pas seulement à son père. La mère de Barron Trump aurait en effet donné des directives bien précises à son avocate. Cette dernière poursuivrait toutes les personnes susceptibles de dévoiler des informations sur la vie passée de Melania Trump. " Elle m'a accusée d'avoir proféré des mensonges sur sa famille", a attesté une amie intime de sa mère aux journalistes de l'Express. " Je ne dirai rien, sinon je vais finir au tribunal. Je ne veux plus entendre parler de ces gens, et surtout pas du père, qui n'est pas une bonne personne ", a-t-elle conclu son témoignage. Une voisine, qui s’est confiée au journal, aurait d’ailleurs déclaré :  " C'est étrange, Melanija a complètement tourné le dos à son passé. Comme si elle avait honte de ce qu'elle était..."

Melania n'a plus aucun contact avec son passé

L’article de Salon nous apprend également qu’elle ne maintient pas de contact avec ceux qui ont croisé son chemin. La biographe Mary Jordan raconte que lorsque la journaliste Julia Ioffe a retrouvé Denis Cigelnjak, le demi-frère de Melania en 2016, il lui aurait dit ne jamais avoir rencontré sa sœur. Ses anciens compagnons auraient d’ailleurs eux aussi été priés par l’avocate de ne pas étaler leur relation passée au grand jour, selon les informations d’Igor Omerza, recueillies par l’Express. " Pourquoi nier ces aventures, c'est absurde. Veut-elle faire croire qu'elle n'a rien vécu avant de rencontrer Donald Trump, à 28 ans? ", s’est-il offusqué. Dans sa biographie officielle, Melania Trump a aussi menti sur ses qualifications. Elle a prétendu, à tort, avoir obtenu son diplôme d'architecte. Le mystère Melania perdure. Le biographe se demande toujours comment la “ petite Melanija ” est passée d'une cité de Ljubljana à un appartement cossu, à deux pas de Park Avenue…
Mirjana Jelancic, amie d'enfance de Melania Trump, à Sevnica en Slovénie.  PixSell / Bestimage
Crédits photos : Imago / Panoramic / Bestimage
Par Gala