Melania Trump entre au musée… mais ce n’est pas flatteur

Melania Trump entre au musée… mais ce n’est pas flatteur

La statue en bois brûlée de Melania Trump érigée en 2019 dans sa ville natale de Sevnic en Slovénie connait un nouveau destin. Son créateur, l'artiste américain Brad Downey a souhaité à nouveau l'exposer dans une galerie d'art, afin de représenter les tensions actuelles aux Etats-Unis.

Une statue de femme taillée dans un tronc d'arbre... La création de l'artiste américain Brad Downey a de quoi surprendre tant elle est difficilement reconnaissable... Il s'agit pourtant bien de Melania Trump ! A y regarder de plus près, on distingue sous des traits grossiers, une femme portant un tailleur et des souliers bleus, qui lève la main droite, tenue et posture identiques à la First lady lors de l'investiture de son mari Donald Trump le 20 janvier 2017... Une statue qui se retrouve aujourd'hui exposée dans une galerie d'art de la ville balnéaire slovène de Koper.
Sauf que problème, la statue en bois a connu quelques désagréments depuis sa création. Dans la nuit du 4 au 5 juillet dernier, jour de la fête nationale américaine, la sculpture a pris feu à Slevnic, dans la ville natale de Melania Trump où elle avait été initialement érigée. "Cette statue brûlée représente en quelque sorte une représentation visuelle des tensions politiques qui éclatent dans mon pays et pas seulement dans mon pays", a fait savoir à Reuters l'artiste américain Brad Downey en expliquant pourquoi il avait voulu mettre en lumière la statue incendiée de Melania Trump.

Des incendies en série

Une représentation très peu flatteuse avant même de partir en fumée, qui avait provoqué bien des moqueries des habitants de la ville, qui n'avaient pas hésité à la qualifier d'épouvantail ou encore de Schtroumpfette. Une enquête a été ouverte par la police nationale pour retrouver les coupables et comprendre pourquoi ils ont commis cet acte. En août 2019, une statue en bois à l'effigie de Donald Trump avait connu le même sort... Erigée à l'est de Ljubjana, la capitale slovène, la sculpture avait elle aussi été fortement critiquée puis incendiée en janvier denier.
Crédits photos : Agence - Bestimage
Par Gala.fr