Un papa abandonne son bébé, laissant un message : “je ne veux pas qu’elle vive l’enfer dans lequel je vis”

 un-papa-abandonne-son-bebe-laissant-un-message-je-ne-veux-pas-quelle-vive-lenfer-dans-lequel-je-vis 
De nos jours, de nombreuses personnes se confrontent à des jugements malveillants et à des critiques infondées. Les gens se permettent de donner leur avis à tout va, sans connaître le vécu, les conditions et les motivations de certains actes. Le manque d’empathie est devenu alors caractéristique de cette société individualiste dont chaque acteur cherche à imposer ses idées. Toutefois, certaines personnes font exception. C’est le cas de Père Omar, un prêtre qui habite au Pérou. Ce dernier a accueilli à bras ouverts un nouveau-né abandonné devant la porte de son association, sans porter de jugements sur ses parents. Ce témoignage a été publié sur la page Facebook de l’Association de la Béatitude.

Dans la croyance collective, mettre au monde un bébé est un moment de joie intense pour les deux parents. Ces derniers expriment naturellement leur dévotion pour le nouveau-né et lui accordent tout l’amour et toute l’attention qu’il mérite. Malheureusement, les choses ne sont pas pareilles dans la vraie vie.

Une grossesse accidentelle, une incapacité à subvenir aux besoins du nouveau-né ou encore une pression sociale démesurée peuvent pousser des parents à délaisser leur enfant. Sur la page Facebook de l’Association de la Béatitude, on découvre un adorable nouveau-né abandonné à la porte de l’association chrétienne gérée par Père Omar.

Un bébé abandonné à la porte d’une association

Dans cette association basée à Villa Maria del Triunfo au Pérou, les bénévoles accueillent régulièrement des bébés abandonnés. Mais loin d’eux l’idée de juger les parents ou de les dénigrer, les bénévoles se contentent de prendre soin de ces enfants délaissés. En sus, ils tentent de leur trouver une famille aimante qui pourra subvenir à leurs besoins. Dernièrement, le Père Omar, qui gère cette association, a retrouvé une fille nouveau-né devant la porte de l’association.

bebe abandonne
facebook

Elle a été déposée avec une couverture, une bouteille de lait et un message déchirant, révèle Guarda Video.

bebe abandonne1
facebook

“Je ne veux pas qu’elle vive dans l’enfer dans lequel je vis”, peut-on lire. Le Père Omar, toujours dans une démarche bienveillante, a écrit sur sa page Facebook “nous ne jugeons personne, s’il vous plaît, ne le faites pas non plus”. Cet homme, qui a le coeur sur la main, a sauvé le bébé abandonné sans rien attendre en retour et sans émettre le moindre jugement.

bebe abandonne2
facebook

En effet, personne n’est en mesure de savoir ce que traversent actuellement les parents du bébé, et les raisons pour lesquelles ils n’ont pas pu s’en charger. Bien que certaines personnes méprisent les individus qui abandonnent leurs enfants, le Père Omar sait que dans la vie, il existe des tragédies familiales que nul ne peut comprendre avant d’en faire l’expérience.

Qui sont ces mères qui abandonnent leur enfant à la naissance ?

Les histoires d’abandon d’enfants se succèdent et ne se ressemblent pas. Souvent, un bébé délaissé par ses parents a l’impression que personne ne veut de lui. Plusieurs raisons peuvent pousser une mère à abandonner son enfant. Dans des travaux de recherche publiés dans Cahiers de Psychologie Clinique, on découvre que l’acte d’abandon donne souvent lieu à des préjugés. Ainsi, on pense que les mères qui délaissent leurs enfants correspondent aux profils suivants :

  • Des femmes qui ont des problèmes financiers 
  • Des femmes qui sont incapables physiquement et moralement d’élever un enfant 
  • Des femmes qui ont été abandonnées par leur conjoint avant ou pendant la grossesse
  • Des adolescentes immatures qui ont été victimes de violences sexuelles
  • Des femmes qui déshonorent leur famille 

Pourtant, les travaux de recherche menés, indiquent que les mères qui abandonnent leurs enfants peuvent avoir diverses motivations. Généralement, elles sont âgées de 18 à 30 ans. Certaines sont célibataires tandis que d’autres vivent avec leur mari et ont pu concevoir l’enfant d’une relation extra-conjugale ou de leur relation de couple.

En sus, certaines femmes ont subi une grossesse suite à un abus sexuel, parfois un viol ou encore un inceste. La plupart du temps, l’enfant abandonné est le premier que ces femmes ont pu mettre au monde. Par ailleurs, seule une minorité de ces femmes ne peuvent pas prendre en charge leurs enfants financièrement.

Parfois, ces mères ne prennent conscience qu’elles sont enceintes qu’après un certain temps, rendant l’avortement impossible. Lorsqu’elles consultent un médecin et qu’elles évoquent certains symptômes évidents liés à la grossesse, elles sont dans un état de déni et réfutent l’idée qu’elles puissent porter un enfant.  

Ainsi, il semblerait que même si ces femmes savent qu’elles ne garderont pas leur bébé, elles souhaitent néanmoins qu’il vive. Les mères peuvent considérer alors que cet enfant mérite mieux que ce qu’elles ont à lui offrir. Elles l’abandonnent et espèrent que des personnes généreuses puissent le prendre en charge.
Par santeplusmag.com