Un pédiatre de 92 ans offre des consultations gratuites aux enfants démunis. « Je suis prêt à mourir pour aider les pauvres »

un-pediatre-de-92-ans-offre-des-consultations-gratuites-aux-enfants-demunis-je-suis-pret-a-mourir-pour-aider-les-pauvres

Plusieurs enfants dans le besoin n’ont pas accès aux soins médicaux et certains médecins empathiques sont prêts à travailler gratuitement pour cette cause. Ceci est précisément le cas du Dr Ivan Fontoura, un pédiatre brésilien de 92 ans, prêt à donner sa vie pour sa passion et à continuer à aider les plus démunis même à un âge avancé. Un témoignage recueilli par The Epoch Times.

Son but était clair depuis sa plus tendre enfance. Il cultivait déjà un projet de vie de grande envergure, celui d’aider les enfants dans le besoin et qui ne pouvaient pas recevoir de soins spécialisés.
Cet objectif était sa hantise et travaillait de ce fait, d’arrache-pied afin d’obtenir son diplôme en médecine. Déjà à l’âge de 24 ans, il a commencé sa spécialité à l’étranger. Il avait alors obtenu sa maîtrise aux États-Unis ainsi qu’un doctorat en France d’après les informations tirées de The Epoch Times.

La consécration altruiste d’Ivan

Suite à une longue carrière, Ivan a pris sa retraite pour ensuite exercer en faveur des démunis. Aujourd’hui, il se consacre à aider gratuitement les familles à faible revenu dont les enfants sont malades.
Dans un quartier niché au Brésil, le pédiatre parcourt deux fois par semaine 12 kilomètres pour aider les enfants du périmètre. « C’est un médecin super compétent, il s’occupe de tous les enfants qui le recherchent » a commenté la grand-mère de Brayan Josviaki, un patient de 6 ans que le pédiatre ausculte depuis qu’il est né.
Cette grand-mère, dénommée Raquel Martins de Souza, a témoigné de la disponibilité volontaire du pédiatre. En effet, il a souvent retardé son déjeuner pour s’occuper de ses patients. À son actif, 40 consultations gratuites par jour de travail. C’est ainsi qu’il vit une routine pour le moins exténuante mais que la passion évapore.
L’homme de 92 ans est également appuyé par sa femme Eva Fontoura qui est infirmière et son bras droit. « Nous avons commencé à nous rendre à domicile, puis nous avons aidé des patients du quartier Paranagua pendant six ans. Maintenant, nous faisons de l’assistance ici à Pontal » a expliqué le pédiatre.
pediatre gratuit
newsvarie

Un homme inspirant

Son âge en cause, Ivan n’a plus toutes ses forces. Il est malentendant et souffre de douleurs musculaires, mais hors de question qu’il s’arrête pour autant. Il déclare de ce fait : « J’ai 92 ans et huit mois, donc ça en fait partie. Nous nous sommes réveillés dans la douleur, mais nous sommes venus travailler et nous avons fini par nous amuser et nous améliorer pendant la journée ».
Telle est la représentation de la passion d’Ivan et de sa femme. Ce couple qui a renoncé au luxe du confort, est aux yeux de beaucoup, un exemple inspirant de courage. Et pour cause, son fils fait partie de ces gens admiratifs au point d’avoir suivi ses traces. À fortiori, ses petits-enfants sont diplômés en médecine.
En dehors des descendants qui ont suivis ses traces, le frère D’Ivan, Ary Fontoura est un acteur brésilien de premier plan. Ce dernier n’a d’ailleurs pas manqué de lui exprimer son admiration sur son compte Instagram : « C’est un exemple extraordinaire d’amour pour le prochain ».
pediatre gratuit 1
instagram

Son adoration pour le métier, son principal moteur

Ivan avait ressenti le besoin de retrouver de l’énergie après avoir mis fin à ses activités en tant que directeur d’hôpital. Il lui avait fallu seulement 6 mois de répit avant de reprendre de plus belle et de continuer à aider autrui. Il s’en est d’ailleurs exprimé dans un journal local : « La médecine est une bonne addiction, vous savez ? Nous sommes heureux d’aider des personnes dans une situation difficile et encore plus lorsque les choses s’arrangent ».
pediatre gratuit 2
semprefamilia

Félicité pour ses indubitables qualités éthiques

Ses qualités lui ont valu un diplôme du mérite éthique et professionnel ainsi que la Médaille Lucas, hommage à son honneur de médecin. Autant de reconnaissances pour son activité sociale. « J’ai déjà gagné assez d’argent, donc aujourd’hui je n’obtiens que satisfaction. Pour moi, c’est cela que d’être médecin » déclare l’inlassable pédiatre.

L’effet de l’altruisme sur la santé d’une personne

Le site Top Santé a relevé que selon les chercheurs d’une étude publiée par la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Science (Pnas), les personnes altruistes bénéficient d’un système immunitaire plus développé que celles qui ressentent un bien-être hédonique. 
Plus précisément, l’un des auteurs de l’étude conclut : « Ce que cette étude nous dit, c’est que faire du bien et se sentir bien ont des effets très différents sur le génome. Il semble que le génome humain est beaucoup plus sensible aux moyens utilisés pour atteindre le bonheur que ne l’est notre esprit conscient ».