Cameroun:Crise anglophone : ′′ Un vrai dialogue est inévitable ′′ - Mgr Samuel Kleda

  
L'archevêque du diocèse métropolitain de Douala affirme que les meurtres continus dans les régions anglophones du Cameroun signifient que le dialogue national de 2019 a échoué.

L'évêque Samuel Kleda a ainsi appelé à la nécessité d'organiser un véritable dialogue pour aborder les problèmes fondamentaux qui attisent encore la violence dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Lors d'une messe spéciale organisée le vendredi 30 octobre 2020 à la cathédrale Saint-Pierre-et-Paul de Douala, les chrétiens catholiques ont condamné le laxisme du gouvernement pour résoudre un problème qui a rendu la vie de nombreuses personnes misérables.
Aux centaines de membres de la plate-forme Stand Up for Cameroon Movement qui a organisé conjointement la messe, le gouvernement du Cameroun a tout ce qu'il faut pour résoudre les anglophones mais manque malheureusement de bonne volonté pour arrêter la guerre.

Les membres de Stand Up for Cameroon du Parti du peuple camerounais (CPP) ont rendu hommage aux enfants tués à Kumba dans la région du sud-ouest et à Ngarbuh dans le nord-ouest.

Plus tôt lors d'une conférence de presse à Douala, Edith Kah Walla avait condamné le recours à la violence dans le processus de revendication de l'amélioration des conditions de vie. Le politicien et militant de la société civile a déclaré que la plupart des meurtres, depuis le début de la crise anglophone, impliquent des anglophones se suicidant.
Stand Up for Cameroon pointe le doigt accusant le gouvernement camerounais de ne pas avoir abordé de manière adéquate les problèmes clés pour résoudre le problème.

Le mouvement a toujours défendu une transition politique pacifique au Cameroun pour assurer une meilleure gouvernance.

 Mbatho Ntan