Elle se plaignait de migraines à répétition, on lui découvre des vers dans le cerveau

 
Cette jeune Australienne souffrait de maux de tête à répétition. Ses migraines étaient provoquées par

des ténias, une espèce de ver endémique des régions d’Asie et d’Afrique, logés à l’arrière de son cerveau.

Des maux de tête provoqués par la présence de vers dans le cerveau… Cette situation effrayante et peu enviable, c’est ce qu’a vécu Rachel Palma, une Australienne de 25 ans, rapporte le journal britannique The Independent.

Si elle souffrait de migraine et d’une baisse de vue depuis sept ans, cette serveuse de métier pensait que ses douleurs étaient causées par le kyste au cerveau que le corps médical lui avait diagnostiqué. En réalité, cette grosseur s’est révélée être un amas de larves de ténia, situé juste à à l’arrière de sa tête.

Ne pouvant plus supporter la douleur, la jeune Australienne a subi une opération pour se faire retirer ces vers, après avoir effectué un IRM de contrôle. L’amoncellement de larves mesurait 8 millimètres, selon une étude décrivant ce cas, et publiée le 21 septembre dernier dans la revue scientifique The American Journal of Tropical Medicine and Hygiene.

Une première en Australie

Les tests ADN ont révélé une correspondance avec le Taenia solium, également connu sous le nom de ténia du porc car il est souvent transmis à l’homme par la consommation de viande de porc insuffisamment cuite.

Selon The Independent, les médecins expliquent ne pas comprendre comment Rachel Palma a pu être contaminée. Elle est devenue le premier sujet australien connu à développer une telle infection sans quitter son pays d’origine.

Le ténia, c’est quoi ?

Le ténia est une espèce de vers endémiques situés dans certaines régions d’Asie ou d’Amérique latine. La neurocysticercose, la maladie dont souffrait la jeune femme, est une pathologie détectée habituellement chez les habitants de ces régions où les voyageurs qui en reviennent. Ce qui n’était pas le cas de la patiente.

Cette maladie est causée par l’ingestion d’œufs de ténia du porc qui se déplacent dans le corps dans les vaisseaux sanguins et se logent ensuite dans certains organes, muscles ou dans le cerveau.

Édouard LAMORT

Par ouest-france