Kim Kardashian ne regrette pas d'avoir collaboré avec Donald Trump

  
Kim Kardashian campe sur ses positions. Lors d'un long entretien accordé à David Letterman pour
l'émission «My Next Guest Needs No Introduction», la star de téléréalité a accepté d'évoquer son travail avec le gouvernement de Donald Trump, et semble n'avoir aucun regret.

Il y a deux ans, Kim Kardashian s'était en effet battue pour que Donald Trump accorde une grâce présidentielle à Alice Marie Johnson, une mère de famille emprisonnée depuis vingt ans et condamnée à perpetuité pour son implication dans un trafic de drogue. «Croyez moi, tout le monde m'a appelé en me disant 'Si tu mets un pied à la Maison Blanche, ta réputation est terminée'. Et je répondais : 'Je suis obligée de le faire ou ces personnes (les condamnés, ndlr) ne s'en sortiront pas'». 

Une décision qui lui a valu un torrent de critiques, qui n'ont pourtant pas empêché la star de 39 ans de poursuivre son travail pour la réforme du système carcéral aux Etats-Unis et d'affirmer : «J'espère continuer à travailler avec la Maison Blanche et ses prochaines administrations, et les aider avec les grâces».

Des relations ambigües avec les Trump

Si elle «comprend» les opposants à l'administration de Donald Trump, Kim Kardashian refuse pourtant de condamner publiquement la politique du président. Fervent supporter de Donald Trump pendant plusieurs années, son époux Kanye West s'était lui-même rendu à la Maison Blanche, ce qui avait donné lieu à un échange surréaliste pendant lequel il arborait fièrement la casquette «Make America Great Again», slogan de campagne de Trump. 

Par CNEWS