Mali : le CNSP annonce la libération des personnalités arrêtées, consécutivement au coup d’Etat du 18 août

 Mali : le CNSP annonce la libération des personnalités arrêtées, consécutivement au coup d’Etat du 18 août 
Ce sont au total douze personnalités civiles et militaires arrêtées après le coup d’Etat militaire du 18
août, qui ont été libérées mercredi par les militaires. Une exigence sur laquelle insistait la CEDEAO malgré la levée des sanctions imposées contre le Mali.

Douze personnalités civiles et militaires arrêtées à la suite du coup d’Etat militaire du 18 août au Mali ont été libérées dans la soirée du mercredi 07 août 2020, annonce un communiqué signé par le Colonel Assimi Goïta (photo), vice-président de la transition et président du CNSP.

Il s’agit notamment de l'ancien Premier ministre, Dr Boubou Cissé, de l'ancien président de l'Assemblée nationale, Moussa Timbiné, des généraux Ibrahima Dahirou Dembélé, M'bemba Moussa Keïta, Oumar Dao, Ouahoun Koné, Boukary Kodio, Abdramane Baby, Abdoulaye Coulibaly, Moustapha Drabo et du Colonel-major Faguimba Kansaye.

Le communiqué indique toutefois que « les intéressés restent à la disposition de la justice pour toutes fins utiles ».

La libération de ces personnalités civiles et militaires constituait l’une des principales recommandations de la CEDEAO. Et ce, bien que les sanctions imposées contre le Mali aient été levées, le lundi 05 octobre.

Reste désormais aux autorités de la transition à dissoudre le CNSP comme exigé par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’institution sous-régionale.

Borgia Kobri

Par agence Ecofin