Pour l'ex-Premier ministre malaisien, «les musulmans ont le droit de tuer des millions de Français»

Mahathir Mohamad était Premier ministre de Malaisie, pays à majorité musulmane, jusqu'à la chute de son gouvernement en février.  
L'ex-Premier ministre malaisien, Mahathir Mohamad, s'est fendu d'un long message sur Twitter

s'achevant par la conclusion suivante : «Les musulmans ont le droit d'être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres du passé».

Agé de 95 ans, à la tête de l'Etat de Malaisie de 1981 à 2003 et de 2018 à février 2020, Mahathir Mohamad a réagi à sa façon à l'assassinat de Samuel Paty, l'enseignant d'histoire-géo égorgé à Conflans-Sainte-Honorine pour avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet.

Voici son analyse du discours d'Emmanuel Macron prononcé après le meurtre de Samuel Paty : «Emmanuel Macron n'est pas en train de montrer qu'il est civilisé. En blâmant l'islam et les musulmans pour le meurtre du professeur insultant, il s'est montré primitif. (...) Les Français, dans leur Histoire, ont tué des millions de personnes. Beaucoup étaient musulmanes». «Les musulmans ont le droit d'être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres du passé. Mais les musulmans, dans leur majorité, n'appliquent pas la loi du talion. Les Français ne devraient pas. Au lieu de cela, ils devraient apprendre à respecter les sentiments des autres». 

«Puisque vous avez blâmé tous les musulmans et leur religion pour des faits commis par une personne en colère, les musulmans ont le droit de punir les Français. Le boycott (de certains produits français dans plusieurs pays musulmans, ndlr) ne peut pas compenser les erreurs commises par les Français toutes ces années».

«Le meurtre n'est pas un acte que j'approuverais en tant que musulman»

Le reste de son texte, décliné en plusieurs points, est un pamphlet contre le mode de vie occidental. Paradoxalement titré «Respectez les autres», il commence par l'expression de son sentiment concernant le meurtre de Samuel Paty : «le meurtre n'est pas un acte que j'approuverais en tant que musulman. Bien que je croie en la liberté d'expression, je ne pense pas qu'elle inclue l'insulte».

S'ensuit un propos sur les différences entre le monde occidental et les musulmans ainsi que sur l'égalité homme-femme. «Le style vestimentaire des femmes européennes a été pendant un temps très restrictif. Rien, à part le visage, ne devait être exposé. Mais avec les années, de plus en plus de parties du corps ont commencé à être montrées. Aujourd'hui, un string couvre l'endroit le plus secret, c'est tout», ajoutant que «dans les faits, beaucoup sont totalement nues sur les plages».

La Malaisie est un pays d'Asie du Sud-Est composé à 60% de personnes de confession musulmane. Le discours d'Emmanuel Macron après le meurtre de Samuel Paty, enjoignant notamment à continuer les caricatures, avait provoqué le débat dans la classe politique de ce pays. Sans jusqu'ici atteindre de telles extrémités. 

Ce message a fait réagir Cédric O sur Twitter, le secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques. «Le compte de Mahathir Mohamad doit être immédiatemment suspendu. Sinon, Twitter sera complice d'un formel appel au meurtre.» Après avoir maintenu dans un premier temps le tweet en y ajoutant un message d'avertissement, Twitter a finalement décidé de le retirer purement et simplement.

Par CNEWS