Reconfinement : les décisions fortes que pourraient prendre Emmanuel Macron ce soir

 Reconfinement : les décisions fortes que pourraient prendre Emmanuel Macron ce soir 
Alors que les cas de Covid-19 “explosent partout” en France, le reconfinement est plus que jamais d’actualité dans le pays. Si celui-ci pourrait être plus allégé qu’au printemps dernier, les détails restent à être confirmés ce mercredi 28 octobre. En effet, Emmanuel Macron prendra la parole à 20 heures depuis l’Elysée pour annoncer à la Nation les mesures entreprises pour ralentir la progression de l’épidémie. D’après nos confrères de la Dépêche, voici ce à quoi l’on devrait s’attendre.

Si le mot était redouté depuis plusieurs semaines, le reconfinement général revient désormais sur le devant de la scène. Et pour cause, la France a franchi ce vendredi la barre du million de cas de Covid-19, avec une recrudescence importante des contaminations sur le territoire. 

La moitié des lits en réanimation occupés par les patients du Covid-19

Selon un article du journal Le Monde, le constat dressé par le gouvernement est inquiétant. “Le virus explose partout en Europe” s’est alarmé un proche d’Emmanuel Macron qui estime que nous ne faisons plus face à “une hausse exponentielle, c’est un feu d’artifice !”. Mardi soir, Santé Publique France (SPF) a révélé que 50% des lits de réanimation étaient désormais occupés par des patients du coronavirus. Une situation qui devrait s’amplifier puisque 33 000 nouveaux cas auraient été recensés en 24 heures, avec un total de 523 morts supplémentaires mardi. Un chiffre record qui n’aurait pas été atteint depuis le mois d’avril et qui a fait évoluer la réponse gouvernementale à une vitesse tout aussi importante.

L’imposition d’un couvre-feu avancé à 19 heures et d’un confinement le week-end a été annoncée par certains dirigeants administratifs, ces mesures devant être mises en place dès minuit ce vendredi 30 octobre à Marseille, Lyon et en Ile-de-France, indique le quotidien. Jean Castex se serait toutefois montré plus pessimiste face aux dirigeants de la majorité réunis peu de temps après à Matignon. Selon le Premier ministre, un reconfinement est désormais possible. Une solution qui a également été évoquée par le président de la République. Des questions restent toutefois en suspens dans l’attente de son allocution télévisée.

Y aura-t-il un reconfinement généralisé en France ?

D’après les informations relayées par la Dépêche, cette option est bel et bien envisagée par Emmanuel Macron, bien qu’une annonce officielle n’ait pas encore été présentée. Un conseiller de l’exécutif cité par Europe 1 aurait indiqué que pour le président de la République, cette mesure généralisée représente l’unique solution viable pour ralentir la progression de l’épidémie sur le territoire, le durcissement du couvre-feu n’ayant pas permis de ralentir suffisamment le virus “dans un contexte de saturation totale des hôpitaux dès la mi-novembre”. Par ailleurs, l’option d’un reconfinement par territoires ne serait plus d’actualité puisque le pays “est touché de façon plutôt homogène”, révèle cette même source.

Le reconfinement pourrait alors durer “au minimum quatre semaines” selon les premières informations obtenues et susceptible de débuter dès jeudi à minuit. Il serait en revanche plus flexible qu’en mars dernier. Cette décision aurait été prise par le chef de l’Etat dimanche, lorsqu’il a annulé un déplacement prévu en Saône-et-Loire, tout en organisant deux Conseils de défense.

Écoles et entreprises ouvertes, incertitude pour les lycées

Suite à une réunion avec le Premier ministre, le président de l’Association des maires de France (AMF), François Baroin, a indiqué que le gouvernement tente de trouver des solutions pour préserver les services publics et les écoles. L’objectif étant “de maintenir un semblant de vie économique pour éviter une catastrophe” a indiqué le président de l’AMF. Dans ce sens, les écoles et les entreprises pourraient rester ouvertes, en instaurant le télétravail, une mesure fortement recommandée et qui pourrait s’avérer pratiquement obligatoire. Dans les universités qui elles, fermeraient leurs portes, les étudiants devraient s’orienter vers des cours à distances.

Selon LCI, la question des collèges et des lycées reste indéterminée tandis que Ouest-France révèle que ces derniers devraient rester ouverts pour permettre aux parents de poursuivre leur travail et combattre le décrochage scolaire. Une question qui reste donc en suspens dans l’attente de plus d’informations ce soir à l’issue du l’allocution d’Emmanuel Macron.

Quelles activités pourront-se poursuivre ?

Selon les informations obtenues par BFM TV, les services publics, le BTP et les petites entreprises agricoles seraient susceptibles de poursuivre leur fonctionnement. Les bars, les restaurants et les commerces alimentaires pourraient toutefois être amenés à fermer leurs portes. Selon Jérémy Brossard,  rédacteur en chef adjoint du service politique de la chaîne, le souhait du gouvernement est que les Français puissent poursuivre leur activité professionnelle. « L’idée c’est de confiner peut-être la vie sociale, ces moments notamment dans les bars ou les restaurants où la diffusion du virus est très facile et conserver malgré tout le travail, soit en entreprise, soit en télétravail », a-t-il indiqué.

Par santeplusmag.com