Soudan : le prix de la paix

 Soudan : le prix de la paix 
Au Soudan, l'accord de paix historique conclu par Khartoum avec les rebelles le 03 octobre dernier, va coûter 7,5 milliards $, a déclaré Heba Mohamed Ali Ahmed, le ministre des Finances. C’est le prix à payer pour mettre fin à des décennies de guerre qui déchirent ce pays d’Afrique du Nord.

Pour fumer le calumet de la paix, le gouvernement soudanais a dû s’engager à financer de grands projets de développement dans les régions ruinées par la guerre du Darfour, notamment dans l’État du Darfour-occidental.

Khartoum doit verser « immédiatement » 300 millions $ pour la reconstruction du Darfour, a-t-il déclaré. Le principal s’étalera sur 10 ans. L'accord de paix couvre également des questions délicates liées à la propriété foncière, au partage des richesses et du pouvoir ainsi que celles relatives au retour des réfugiés et des personnes déplacées à l'intérieur du pays.

Au total, « la mise en œuvre du plan de paix nécessitera au moins 7,5 milliards $ sur 10 ans", a déclaré le ministre, cité par des médias soudanais vendredi.

Cette situation intervient alors que l'économie soudanaise est en crise, mise à mal par de longues et interminables années de guerre civile sous le régime Béchir, les sanctions américaines et la sécession en 2011 du sud, riche en pétrole.

Fiacre E. Kakpo

Par Agence Ecofin