Un parc d’attractions australien condamné à 2,2 millions d’euros après la mort de 4 personnes

Le parc d’attractions DreamWorld à Coomera (Australia), le 25 octobre 2016. 
Le propriétaire du plus grand parc d’attractions australien a écopé d’une amende de plus de 2 millions

d’euros pour des défaillances de sécurité. Quatre personnes ont été tuées dans son parc en 2016.

L’amende se chiffre à 3,6 millions de dollars australiens, soit 2,2 millions d’euros. Le propriétaire du plus grand parc d’attractions d’Australie a été condamné, lundi 28 septembre 2020, pour des défaillances en termes de sécurité qui ont conduit en 2016 à la mort de quatre personnes.

Deux femmes et deux hommes sont décédés quand leurs radeaux circulaires étaient entrés en collision dans une attraction aquatique du parc Dreamworld, situé sur la Gold Coast australienne, une région touristique de l’est du pays.

Un tribunal du Queensland a estimé que la compagnie a enfreint les lois de cet État en matière de sécurité et sanitaire, des faits passibles d’une peine maximale de 4,5 millions de dollars australiens.

Le propriétaire reconnaît son entière responsabilité

Dans un communiqué à la Bourse australienne, le propriétaire du parc, Ardent Leisure a reconnu son entière responsabilité et présenté « sans aucune réserve » ses excuses.

Son conseil d’administration et ses dirigeants ont exprimé leurs « plus sincères condoléances » aux familles des victimes pour « l’énorme perte subie par chacune d’entre elles à la suite de cette terrible tragédie ».

La compagnie, qui a fait l’objet de vives critiques après avoir essayé de rouvrir son parc avant même l’enterrement des victimes, a affirmé que la nouvelle direction a « totalement revu » les procédures du parc d’attractions en matière de sécurité.

Ardent Leisure a indiqué avoir indemnisé la « majorité » des familles ainsi que les personnes touchées par ce drame.
Par Ouest-France avec AFP