Une sonde de la Nasa s'est posée sur un astéroïde

 La sonde Osiris-Rex s'est posée sur l'astéroïde Bennu.  
La sonde américaine Osiris-Rex s’est posée sur un astéroïde, nommé Bennu, cette nuit à 00h12 heure de Paris. L’objectif de cette mission de la Nasa : collecter quelques échantillons de roche.

À quelque 330 millions de kilomètres de la Terre, la sonde s’est rapprochée au plus près de l’astéroïde, et a déployé un long bras qui s’est posé sur sa surface. Elle a ensuite émis un jet d’azote comprimé pour soulever les poussières, et ainsi collecter les précieux échantillons, nécessaires pour en savoir plus sur notre système solaire. Les chercheurs de la Nasa espèrent collecter des morceaux d’au moins 60 grammes pour leurs recherches. Une fois la collecte accomplie, Osiris-Rex s'est éloigné de l'astéroïde pour éviter toute collision.

Une mission de très haute précision, puisque le robot a réalisé l’opération de manière autonome à partir des instructions envoyées par la Nasa. Or le signal émis par la sonde met un peu plus de 18 minutes pour arriver sur Terre. «Tout s’est parfaitement passé», a assuré Dante Lauretta, qui dirige cette mission qui a débuté il y a 12 ans.

«La manœuvre d’aujourd’hui était historique», s'est réjoui Lori Glaze, directrice de la Division des sciences planétaires de la Nasa à Washington. «Le fait que nous ayons touché la surface de Bennu avec succès et en toute sécurité, en plus de toutes les autres étapes que nous avons franchies, témoigne de l’esprit vivant de l’exploration qui continue de révéler les secrets du système solaire», a-t-elle ajouté.

découvrir davantage le système solaire

Il faudra toutefois attendre samedi matin pour savoir si les échantillons récoltés sont suffisants. Dans le cas contraire, un nouvel essai sera programmé en janvier prochain.

Le retour sur Terre d'Osiris-Rex est prévu pour le 24 septembre 2023, où les particules de poussière de l’astéroïde pourront être analysées de manière très approfondie. Composés des mêmes éléments que les différents astres du système solaire, les échantillons permettront de découvrir son histoire.  

Auparavant, seule une autre sonde avait réussi cet exploit, la sonde japonaise Hayabusa2, en 2019, dont le retour sur Terre est prévu pour décembre prochain.

Par CNEWS avec AFP