Cette enseignante a eu une relation sexuelle à trois avec un élève et un autre enseignant

 cette-enseignante-a-eu-une-relation-sexuelle-a-trois-avec-un-eleve-et-un-autre-enseignant 
Elle avait déjà un passif criminel l’an dernier. Découvrez l’histoire de cette enseignante pédophile qui abuse d’un élève avec un autre de ses collègues. La femme a invité sa victime à son domicile.

Relayé par nos confrères du site britannique Mirror, ce fait divers relate l’agression sexuelle d’une entraîneuse de volleyball sur un mineur. Elle a également été de mèche pour un rapport sexuel à trois avec un de ses collègues. La pédophile n’en était pas à son coup d’essai puisqu’elle avait déjà un passif criminel. Une affaire qui a entaché la réputation d’une école publique de l’Oklahoma.

Son enfant était à son domicile

Joyce Churchwell, une entraîneuse de volleyball employée dans une école a abusé sexuellement d’un mineur. Cette femme de 40 ans avait déjà été arrêtée pour avoir envoyé des photos sexuellement explicites à une étudiant de 18 ans sur Snapchat. Cette fois, elle s’en est pris à un autre adolescent en lui expliquant que son mari était absent de la maison. L’élève s’est faufilé par la fenêtre pour rejoindre l’enseignante. Pendant cet acte hors la loi, l’enfant de Joyce était sous son toit.

lycee
Sa victime fréquentait le lycée où elle enseignait le volley-ball. Source : Mirror

Un viol selon la loi

Si ces évènements sont parvenus à la police, c’est parce qu’un des membres de l’équipe pédagogique a été prévenu. L’élève en question a alors été interrogé par les autorités et a avoué s’être rendu au domicile de l’enseignante de l’école publique qu’il fréquente. Il a également concédé qu’il avait eu des relations sexuelles à trois avec une autre enseignante qui n’a pas été inculpée suite à l’enquête. Dans l’état de l’Oklahoma, où a eu lieu cette affaire, un employé du système scolaire qui a des relations avec un élève de 16 à 20 ans est considéré comme un violeur en vertu de la loi. Un crime qui a ébranlé l’établissement qui a tout de suite réagi.

joyce
Joyce Churchwell, accusée d’avoir eu des relations sexuelles avec un élève. Source : Mirror

Des recherches approfondies

Après que cette affaire ait éclaté, Mike Campbell, le directeur des écoles publiques est intervenu immédiatement dans un communiqué. «Le district scolaire de Berryhill prend la sécurité de ses élèves très au sérieux et fait tout ce qu’il peut pour offrir un environnement d’apprentissage sûr » a-t-il écrit à l’adresse des parents d’élèves et des médias. Il ajoute que le district a sollicité les forces de l’ordre pour enquêter sur toute potentielle « relation inappropriée » entre un membre du système scolaire et un élève. Suite à cela, le responsable informe qu’après l’enquête, des mesures appropriées seront prises. Joyce Churchwell a été renvoyée de l’école.

« Il semble qu’ils soient au courant des choses qui se passent »

D’après le témoignage d’un ancien étudiant qui fréquentait l’école, les membres du personnel de cette dernière seraient au courant de l’affaire. « D’après ce que j’ai entendu, il semble qu’ils soient au courant des choses qui se passent et qu’ils ne font rien » a-t-il révélé. Puis d’ajouter : « Des mesures doivent être prises pour résoudre ces problèmes afin qu’ils ne se reproduisent plus ». Parfois, la pédophilie peut concerner des figures parentales. C’est le cas pour un beau-père qui a violé sa belle-fille de douze ans et lui a fait deux enfants. Il n’est resté que deux ans en prison.

L’abus sexuel. Une épreuve douloureuse

Qu’il s’agisse de l’enfance ou de l’adolescence, un tel évènement peut provoquer des séquelles dévastatrices. De nombreuses souffrances, névroses et psychoses peuvent découler de ce traumatisme. Parmi elles, les phobies, la somatisation, les troubles du comportement, les symptômes hystériques, une dissociation de la personnalité, des états dépressifs. Suite à cela, peuvent s’ensuivre des comportements addictifs comme la consommation régulière de toxiques ou la dépendance affective et relationnelle. La sexualité est également impactée et peut se manifester par une prostitution précoce ou un refus de la sexualité. Il peut arriver que des comportements d’agression sexuelle surgissent de ce passif psychologique. La pédopsychiatre, Catherine Jousselme, parle de comportements répétitifs de cette violence. Elle analyse une sorte de syndrome de Stockholm qui conduit à des schémas répétitifs qui entravent une vraie reconstruction personnelle. Parfois, une amnésie post-traumatique peut occulter le souvenir du viol même s’il peut exister des preuves de cet évènement une fois arrivé à l’âge adulte.

Par santeplusmag.com