Coronavirus : le Canada se dit prêt à offrir des vaccins aux pays pauvresCoronavirus : le Canada se dit prêt à offrir des vaccins aux pays pauvres

 Le Canada se dit prêt à offrir des vaccins aux pays pauvres. 
Contrairement aux Etats-Unis de Donald Trump, le Canada envisage d'ores et déjà de contribuer à une
coalition internationale sur les vaccins, connue sous le nom de COVAX. L'objectif : distribuer équitablement le prochain vaccin contre le coronavirus aux pays les plus pauvres.

L'un des porte-paroles de Karina Gould, ministre canadienne du Développement international, a annoncé que le gouvernement de Justin Trudeau travaillait actuellement sur les détails d’un engagement financier , «le mécanisme COVAX». Selon l'agence Reuters, ce dernier a pour but de garantir aux pays en développement un accès équitable à un vaccin contre le Covid-19.

D'un autre côté, le mécanisme COVAX permet aussi aux pays investisseurs de bénéficier d’un accès anticipé à un éventuel vaccin pour environ 20 % de leur population.

close
volume_off

Puisque cette prise de décision permettra au Canada de contourner le «nationalisme vaccinal», soit la ruée des pays pour obtenir des vaccins pour leur propre population, souvent en achetant à l’avance des doses directement auprès de sociétés pharmaceutiques.

D'ailleurs, le premier ministre Justin Trudeau a justement annoncé lundi que le Canada avait conclu des accords avec quatre entreprises étrangères qui pourraient fournir quelque 190 millions de doses aux Canadiens lorsqu'elles mettront au point un vaccin contre le coronavirus.

De même, l'OMS affirme que même les gouvernements qui concluent des accords individuels avec des fabricants de vaccins gagneraient à rejoindre le COVAX, car cela leur permettrait d'avoir accès à des vaccins de secours au cas où ceux obtenus par des accords avec des fabricants ne fonctionneraient pas.

D'ici fin de 2021, le dispositif COVAX espère pouvoir distribuer 2 milliards de doses équitablement.

Par CNEWS