Coronavirus : le vaccin d’Oxford efficace et sans danger

  
Dans la course que se livrent les laboratoires mondiaux pour mettre au point un vaccin contre le
Covid-19, c’est au tour de l’université d’Oxford, alliée avec le laboratoire AstraZeneca, de se mettre en évidence. Leur remède serait à la fois efficace contre le virus et sûr pour les patients.

L’étude, publiée dans la revue The Lancet, s’est basée sur des tests réalisés sur 560 adultes en bonne santé, dont 240 âgés de plus de 70 ans. Il en est ressorti que chez ces derniers, le vaccin déclenchait une réponse immunitaire similaire aux adultes plus jeunes. Un résultat encourageant, lorsque l’on sait que les seniors sont une population particulièrement à risque face au coronavirus.

Selon l’étude, dans les 14 jours suivant l’inoculation du sérum, les lymphocytes T étaient capables de trouver et d’attaquer les cellules infectées par le Covid-19. Puis, dans les 28 jours suivant le rappel, les anticorps répondaient présents.

Ces résultats doivent désormais être confirmés lors de la phase 3, faite sur des milliers de personnes, y compris des individus ayant des problèmes de santé (les chercheurs ont indiqué que pour la phase 2, les personnes étaient toutes en bonne condition physique, même chez les plus de 70 ans, et que la plupart étaient non-fumeurs).

Les scientifiques se sont par ailleurs satisfaits du peu d’effets secondaires induits par le vaccin.

Astra-Oxford s’invite ainsi dans la «compétition» que se livrent les laboratoires, pour fournir rapidement un remède contre le coronavirus. Pfizer-BioNTech a indiqué que son traitement affichait 95% d’efficacité, quand Moderna parle de 94,5% pour le sien.

Un vaccin russe et un chinois ont également obtenu des résultats probants, de même que le groupe français Sanofi.

Par CNEWS