COVID-19 : Moderna prête à envoyer son vaccin au Canada

  
L'efficacité préliminaire d'un vaccin appelé ARNm-1273 s'élèverait à 100 % dans les cas de formes graves de COVID-19, selon la compagnie biotechnologique Moderna. Son président-directeur général, Stéphane Bancel, assure que le vaccin pourrait être distribué au Canada avant longtemps.

Un groupe de 196 participants présentant des cas confirmés de COVID-19 est à l'origine de l'étude. Les résultats généraux de l'analyse révèlent une efficacité de 94,1 %, selon la société américaine.

Nous avons fait l'analyse finale ce week-end. Nous avions besoin d'avoir au moins 151 cas de maladie. Nous avons fait 196 cas de maladie à cause de toutes les infections qu'il y a aux États-Unis en ce moment, explique Stéphane Bancel. Du nombre, 185 personnes étaient sous placebo, 11 personnes étaient sous le vaccin. Ce qui nous donne une efficacité totale de 94 %.

C'est-à-dire que si vous avez le vaccin Moderna, vous avez 94 % de chances de n’avoir aucun symptôme de maladie COVID-19 si vous êtes infectés.

Stéphane Bancel, PDG de la compagnie biotechnologique Moderna

Les cas graves à l'avant-plan

Moderna assure également que le vaccin ARNm-1273 est généralement bien toléré et qu'aucun problème de sécurité grave n'a été constaté à ce jour.

Le directeur général de Moderna, Stéphane Bancel, affirme donc que ces résultats confirment la capacité du vaccin à prévenir la COVID-19, surtout ses formes graves. À son avis, cette percée contribuera à changer le cours de la pandémie de coronavirus.

Les cas graves entraînent parfois des hospitalisations, parfois les soins intensifs, et même la mort. Donc, de prévenir les maladies graves sont à mes yeux l'aspect le plus important, commente-t-il.

30 cas sur les 196 cas étaient des maladies graves de la COVID. Les 30 étaient sur placebo et 0 était avec notre vaccin. Ça signifie que 94 % n'ont aucun symptôme et dans les 6 % restants, ce sera une maladie légère, qui n'est pas grave.

Stéphane Bancel, PDG de la compagnie biotechnologique Moderna

Autorisation demandée

Bien que les données détaillées restent à être révisées par des pairs, Moderna demandera ce lundi une autorisation d'utilisation d'urgence à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis de son vaccin ARNm-1273, une intention dont elle avait fait part à la mi-novembre. La même demande sera acheminée au gouvernement canadien, assure Stéphane Bancel.

Nous allons soumettre le dossier aujourd'hui à l'agence réglementaire du médicament au Canada et espérer d'ici les semaines qui arrivent d'avoir une approbation pour commencer à vacciner les gens à plus haut risque.

Les travailleurs de la santé, les personnes âgées et immunosupprimées seraient évidemment privilégiés.

Nous n'avons pas le droit d'envoyer un médicament dans un pays sans l'approbation réglementaire, nuance le PDG de Moderna. Dès que nous avons l'autorisation, nous serons en mesure d'envoyer des produits au Canada et c'est ensuite le rôle du gouvernement de s'occuper de la distribution.

Mise sur le marché

La compagnie américaine prévoit aussi demander lundi une autorisation de mise sur le marché conditionnelle auprès de l'Agence européenne des médicaments (EMA) et espère une inscription sur la liste des utilisations d'urgence auprès de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le 16 novembre dernier, la compagnie établie au Massachusetts précisait que l'ARNm-1273 devrait rester stable à des températures de réfrigération standard de 2 à 8 degrés Celsius pendant 30 jours. Moderna ajoutait qu'il pourrait être rendu disponible en utilisant des infrastructures de distribution et de stockage de vaccins largement accessibles.

Le gouvernement du Canada a déjà commandé 20 millions de doses auprès de Moderna. Dimanche, un autre actionnaire de la société, Noubar Afeyan, a assuré que le Canada figurait parmi les pays en haut de la liste pour recevoir le vaccin parce qu'il avait précommandé ses doses.

Des millions de doses

Il y a deux semaines, la compagnie se disait aussi convaincue de pouvoir fabriquer entre 500 millions et un milliard de doses du vaccin ARNm-1273 au cours de l'année 2021.

Avec les informations de la Presse canadienne et Normand Grondin

Par Radio-Canada