Forum des As : « Crise Tshisekedi - Kabila : la CENCO offre ses bons offices »

 Forum des As : « Crise Tshisekedi - Kabila : la CENCO offre ses bons offices » 
Ce que Joseph Kabila et évêques de la CENCO se sont dit mercredi intéresse les journaux parus jeudi 12 novembre à Kinshasa.

Le président de la CENCO a été reçu mercredi par l'ex-chef de l'État Kabila, annonce 7sur7.cd, soulignant que cette rencontre intervient dans un contexte particulier, caractérisé notamment par la persistance de la crise entre le FCC et CACH, les deux plateformes de la coalition au pouvoir. D'ailleurs, fait remarquer le portail, l'abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO qui a pris part à cette rencontre, a indiqué qu'un mémorandum avait été remis à Joseph Kabila. La CENCO était reçue le lundi dernier par le chef de l’Etat Felix Tshisekedi, dans le cadre de ses consultations.

Pour s’en convaincre, titre le quotidien Forum des As : « La CENCO offre ses bons offices », pour ramener la paix dans la coalition au pouvoir qui traverse une forte zone de turbulence.

Mais le journal fait déjà son pronostic :

« Face à ces deux camps, la mission de la CENCO semble difficile voire impossible, d'autant plus que les deux partenaires de l'alternance ont internationalisé leur crise. Dans une correspondance adressée au Secrétaire général de l'ONU et aux trois chefs d'Etat qui seraient témoins de l'accord qu'il a signé avec son successeur, Joseph Kabila insiste sur le respect dudit accord, gage de la paix et de la stabilité. »

Selon Cas-info.ca, la CENCO et Joseph Kabila échangeaient sur les questions politiques et électorales.

D’après les informations parvenues à Ouraganfm.cd, les princes de l’Église veulent jouer à l’apaisement au moment où les deux familles politiques se regardent en chiens de faïence.

Les gouverneurs FCC Zoe Kabila, Jacques Kyabula, Richard Muyej…  

Depechecd.net indique que la série des consultations se poursuivaient encore mercredi 11 novembre au Palais de la nation avec d’autres personnalités et formations politiques. Parmi les invités du Chef de l’État, le media en ligne cite le ministre d’État en charge de l’urbanisme et Habitat, Puis Muabilu, membre du FCC et le vice premier ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde. Les ambassadeurs des USA, Mike Hammer, et de la République fédérale d’Allemagne étaient aussi attendus au Palais de la nation dans le cadre de ces consultations présidentielles.

7sur7.cd révèle que les gouverneurs FCC, dont Zoe Kabila, Jacques Kyabula et Richard Muyej prendront aussi part à ces consultations. Selon ce site internet, les gouverneurs de provinces membres du Front commun pour le Congo ont été autorisés à participer aux consultations initiées par le président de la République Félix Tshisekedi. D'après les informations que détient ce journal en ligne, ils ont été conviés à rappeler, lors de ces consultations, à Félix Tshisekedi la position de leur famille politique face aux enjeux politiques de l'heure. C'est donc dans cette optique qu'un groupe de gouverneurs du FCC, notamment Jacques Kyabula Katwe du Haut-Katanga, accompagné de Zoé Kabila du Tanganyka, a quitté Lubumbashi mercredi afin de rejoindre Richard Muyej du Lualaba à Kinshasa.

Le FCC s'est dit, dans le communiqué final de sa deuxième retraite politique dimanche dernier, ouvert au dialogue avec le chef de l'État, mais "dans les structures et mécanismes prévus par l'accord de la coalition". Aussi, rappelle Politico.cd, le vice-Premier ministre de l’Intérieur, Gilbert Kandonde, avait ordonné, dans un télégramme, à tous les gouverneurs de provinces de prendre des dispositions et de se rendre à Kinshasa, pour participer aux consultations politiques de Félix Tshisekedi.

Mais, s’interroge le site, beaucoup de ces gouverneurs, étant membres du FCC, vont-ils s’exécuter alors que leur plateforme interdit à ses membres de participer aux consultations initiées par le président Félix Tshisekedi pour créer une Union sacrée à la suite de la crise actuelle entre les partenaires dans la coalition au pouvoir FCC – CACH ?

Par radiookapi.net