La Corée du Nord poursuit son sur-armement

 
En Asie, la Corée du Nord n'en a pas fini de montrer des muscles. Le pays dirigé par Kim Jong-un se serait ainsi lancé dans la construction de deux nouveaux sous-marins, dont un en particulier, capable de tirer des missiles balistiques.

L'information a été passée hier par Ha Tae-keung, un député sud-coréen et membre de la commission parlementaire du renseignement, à la suite d'un briefing à huis clos avec les renseignements. « L'un des appareils que la Corée du Nord construit peut transporter un missile balistique lancé par un sous-marin (SLBM)», a-t-il précisé ( Reuters).

Le pays, l'un des plus fermés du monde, possède déjà une importante flotte de sous-marins, mais jusqu'alors un seul sous-marin expérimental, capable de transporter des vecteurs balistiques. Ceci pourrait en rajouter à sa capacité de dissuasion (ou d'agression), alors qu'elle inquiète déjà certains voisins depuis quelques années, notamment la Corée du Sud et le Japon.

Pyongyang fait l'objet de sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies depuis 2006, à cause de ses programmes nucléaires et de missiles balistiques, mais rien n'y fait visiblement. En juillet de l'année dernière, le leader nord-coréen était vu en train d'inspecter un grand sous-marin nouvellement construit. À l'époque, déjà, les analystes soupçonnaient le vaisseau de pouvoir transporter des missiles.

De même, il y a quelques semaines, le pays s'était livrée à une véritable démonstration de force, lors d'un défilé militaire géant dans la capitale, avec notamment un missile balistique intercontinental (capable de toucher des cibles à plus de 3000 km) fièrement exposé.  Kim Jong-un avait alors affirmé qu'il continuerait à renforcer son armée. 

Ayi Renaud Dossavi

Par Agence Ecofin