La Nouvelle-Zélande va légaliser l'euthanasie

 La Nouvelle-Zélande a organisé deux référendums le 17 octobre, en marge des élections générales. 
Les Néo-Zélandais ont voté de manière écrasante en faveur de la légalisation de l'euthanasie, d'après les résultats préliminaires du référendum sur le sujet annoncés vendredi. L'autorisation du cannabis à usage récréatif, qui était le sujet d'une seconde consultation, devrait elle être rejetée. 

La Nouvelle-Zélande a provisoirement voté pour la légalisation de l'euthanasie mais devrait rejeter les modifications législatives qui autoriseraient la consommation de marijuana à des fins récréatives, a annoncé vendredi la Commission électorale du pays.

Les Néo-Zélandais ont pris part à deux référendums ce mois-ci en plus de participer aux élections législatives qui ont vu la réélection de la travailliste Jacinda Ardern. Les résultats définitifs seront publiés le 6 novembre, mais avec plus de 65,2 % des votants en faveur de la loi pour l'euthanasie, la Nouvelle-Zélande deviendra le septième pays à autoriser le suicide assisté. La loi, qui permet aux patients en phase terminale ayant moins de six mois à vivre de demander une aide au suicide, entrera en vigueur en novembre 2021.

Les premiers chiffres montrent par ailleurs que 53,1 % des électeurs se disent opposés à la légalisation de la marijuana récréative. Les chiffres n'incluent pas les votes spéciaux, qui comprennent les bulletins recueillis à l'étranger, et qui représentent près de 20 % de l'électorat et pourraient changer la donne pour le scrutin au sujet du cannabis.

La Première ministre fraîchement réélue soutient la loi sur l'euthanasie, disant qu'elle a accepté la tenue d'un référendum à contrecœur l'an dernier car c'était le seul moyen de faire avancer la législation. Elle s'est montrée faussement pudique quant à son point de vue sur l'usage récréatif du cannabis, même si la dirigeante de 40 ans a finalement admis avoir fumé de la marijuana "il y a longtemps".

Les conseillers de Jacinda Ardern ont confirmé vendredi qu'elle avait voté "oui" aux deux référendums.

Par France 24 Avec AFP et Reuters