Le cerveau humain a la même structure que l'Univers

  
L'Univers n'en a pas fini de révéler ses mystères, et cette nouvelle étude ne fait qu'alimenter de

nouvelles questions sur notre place dans celui-ci.

Selon deux scientifiques italiens, l'astrophysicien Franco Vazza et le neurobiologiste Alberto Feletti, notre cerveau possèderait une structure étonnamment similaire à celle de l'Univers. 

Dans leur étude publiée par la revue Frontiers in Physics et relayée par Futura Science, ils détaillent les différents aspects qui permettent de comparer notre petit cerveau et l'Univers infini.

«Bien que les interactions physiques dans les deux systèmes soient complètement différentes, leur observation au moyen de techniques microscopiques et télescopiques permet de saisir une morphologie analogue fascinante, au point qu'il a souvent été noté que la toile cosmique et la toile des neurones se ressemblent », écrivent ainsi les deux chercheurs. 

Tout d'abord, la structure même du cerveau et de l'Univers sont très proches. Alors que les 86 milliards de neurones que contient le cerveau sont reliés par des milliards de synapses, dans l'Univers les quelque 100 milliards de galaxies sont disposées elle-aussi en filaments et en noeuds.

75% de masse «inutile»

Dans le cerveau, également, 75% de la masse ne joue aucun rôle (c'est de l'eau), alors que dans l'Univers on retrouve la même proportion de masse inutile, sous forme d'énergie noire.

En analysant la densité spectrale de puissance, les chercheurs ont aussi établi que les fluctuations de la matière se ressemblent dans les deux cas. « Notre analyse montre que la distribution des fluctuations au sein du réseau neuronal du cervelet sur une échelle allant de 1 micromètre à 0,1 millimètre suit la même progression de la distribution de la matière dans la toile cosmique mais, bien sûr, à une échelle plus grande qui va de 5 millions à 500 millions d'années-lumière », atteste Franco Vazza.

« Il est probable que la connectivité au sein des deux réseaux évolue selon des principes physiques similaires, malgré la différence frappante et évidente entre les puissances physiques régulant les galaxies et les neurones », explique Alberto Feletti.

Quoi qu'il en soit, l'Univers comme le cerveau restent encore méconnus. Les prochaines découvertes confirmeront ou non qu'ils fonctionnent sur le même modèle. 

Par CNEWS