Le pape François nomme le premier cardinal afro-américain de l'histoire

  
Ce samedi 28 novembre, le pape François a proclamé les noms de treize nouveaux cardinaux venus de tous les continents. Parmi eux figurent notamment Wilton Gregory, qui est ainsi devenu le tout premier prélat afro-américain de l'histoire.

Depuis dix-huit mois, Wilton Gregory, 72 ans, était déjà le tout premier archevêque noir de Washington. Ce samedi, à l'occasion d'un rite revisité à cause du Covid-19, il est entré une nouvelle fois dans l'Histoire en devenant le premier cardinal afro-américain. «[Cette dernière semaine] a été un moment destiné à remercier Dieu pour cet instant unique de ma vie et dans la vie de l'Eglise aux Etats-Unis», a-t-il déclaré à CNN avant la cérémonie. «J'espère que c'est un signe à la communauté afro-américaine que l'Eglise catholique a du respect et une grande estime pour les gens, les gens de ma couleur», a-t-il ajouté. 

Un archevêque engagé sur tous les fronts

Outre-Atlantique, Wilton Gregory est connu pour être un homme de tous les combats. En cette année électorale, il n'a pas hésité à fustiger Donald Trump lorsque ce dernier a posé en juin dernier, une Bible à la main, devant «l'église des présidents» de Washington, qui avait été dégradée la veille en marge d'une manifestation contre le racisme. «Je trouve déconcertant et répréhensible qu'un établissement catholique accepte d'être ainsi utilisé et manipulé d'une manière qui viole les principes de notre religion, qui nous appelle à défendre les droits de tous, même de ceux avec qui nous sommes en désaccord», avait alors déclaré l'archevêque dans un communiqué. 

Considéré comme un homme de dialogue, le nouveau cardinal jouit d'une image de modéré au sein d'une Eglise catholique américaine divisée entre les progressistes et les ultra-conservateurs. Il a ainsi appelé l'Eglise à avoir une vision plus globale du terme «pro-life» et à inclure les croyants de la communauté LGBT. Wilton Gregory a également dénoncé avec ferveur les abus sexuels dans le clergé. 

A l'occasion de sa nomination, il a rappelé la mémoire du père Augustus Tolton, un homme né au XXe siècle dans le Missouri de parents esclaves et qui était devenu, par la suite, le premier prêtre afro-américain. Il avait été ordonné à Rome car aucun séminaire américain ne l'avait accepté. «Il pourrait être béatifié», a estimé Wilton Gregory. 

L'élévation de l'archevêque de Kigali au Rwanda au rang de cardinal a également marqué la cérémonie, organisée exceptionnellement sans le moindre contact entre les participants. Âgé de 62 ans, Antoine Kambanda est devenu le tout premier cardinal de son pays, théâtre il y a vingt-six ans d'un génocide dont il est lui-même un rescapé. 

Par CNEWS