Moins de 1% des fermes détiennent 70% des terres cultivables dans le monde

 Les grandes entreprises augmentent leur emprise sur les terres agricoles 
Une inégalité méconnue. Un rapport publié ce 24 novembre montre que 70% des terres cultivables au niveau mondial sont possédées par 1% des fermes du globe.

Et d'après les chiffres publiés par International Land Coalition, le problème ne fait qu'augmenter depuis les années 1980, au point de menacer le travail de 2,5 milliards de personnes travaillant dans une agriculture à petite échelle. À l'heure actuelle, 50% des populations rurales les plus pauvres ne contrôlent que 3% des terres cultivables. Et non seulement les grandes entreprises possèdent de plus en plus de terres agricoles, mais leurs parcelles s'élargissent, exprime le rapport, quand celles des petits exploitants ne font que diminuer. 

«Les inégalités foncières ont aussi pour conséquences le chômage et la baisse des revenus, qui ont des répercussions importantes pour les pays en développement comptant une part significative de jeunes», résume International Land Coalition. Mike Taylor, directeur du secrétariat de cette alliance internationale, explique pour Common Dreams que la pandémie mondiale pourrait encore accentuer le problème : «alors que nous avançons vers un monde post-Covid, nous allons voir une pression importante pour un gain économique rapide, aux dépens des personnes et de la nature». Les conséquences ne sont donc pas que sociales, mais également environnementales.

Pour éviter la concentration des terres dans trop peu de mains, le rapport donne plusieurs initiatives pour y remédier. L'on retrouve par exemple des idées visant à renforcer la transparence et la surveillance des contrats et des ventes de terres aux grands groupes, ou encore la protection la mise en place de modes de productions plus durables et équitables. 

Par CNEWS